Histoires de radio

Ukraine:
Objet 811 à Lviv Krasnoye. Pourquoi un tel nom pour une radio?




Le nom Objet signifiait un centre emetteur de brouillage soviétique !



Discrétion oblige.
Vu que ces centres devaient brouiller des émissions qui étaient censées ne pas exister, on pouvait difficilement leur donner le nom de « Centre Radio » !
Les surnoms ne manquaient pas : objet ou encore « objets de suppression radios éloignées », « silencieux ».

Le Centre émetteur.
La station est située dans le district de Krasna, région de Lviv entre Krasnoye et Andreevka. Coordonnées 49°53'56"N 24°40'3.43"E Il est bien visible depuis l'autoroute M12 au sud du site.

Qui brouillait-on ?
À l'époque soviétique, le KGB a bloqué l'écoute des émissions étrangères en arménien, bachkir, biélorusse, géorgien, juif, letton, lituanien, russe, tatare, ouzbek, oughour, ukrainien et estonien. Les stations visées étaient principalement RFE / RL , BBC, DW, VOA, Kol Israël et la radio Sud Coréenne.
A cela s'ajoutait aussi des pays communistes qui ne respectaient pas la ligne politique imposée par Moscou comme Radio Pékin et Radio Tirana. D'autres radios étaient brouillées en fonction du climat politique et des tensions du moment.

Activités en radiodiffusion.
La station avait aussi des activités dans la diffusion de programmes radio pour la région et l'étranger : De puissants émetteurs ondes moyennes ont été construits.

Aux heures de gloire, il y aurait eu 3 émetteurs PCI-200 et 1 émetteur PCI-500, qui couplés dégageaient 1100kW de puissance. Il y avait aussi une autre installation de 1000 kW, je n'ai pu savoir si c'était un émetteur de 1000 kw ou 2 unités de 500 kW couplées. Les fréquences utilisées étaient de 549 kHz et 936 kHz, mais ces fréquences ont été utilisées aussi bien par Mykolaiv (Luch) que par le centre de Lviv (Krasne); 

Une antenne omnidirectionnelle O.M.
Vue de très loin, le pylône le plus haut avait 269 mètres. L'antenne omnidirectionnelle était composée d'un mât en acier en treillis avec antenne cage (antenne ARRT) elle reposait sur un isolateur et était composée de section de 20m de haut avec un immense l'anneau à une hauteur de 110m.

Une impressionnante antenne O.M. Directive.
Le plus impressionnant pour les spécialistes est l'antenne directive en ondes moyennes: Elle ressemble à une ligne haute tensions et est composée de pylônes en ligne supportant les brins rayonnants. Elle a une longueur de deux kilomètres.

L'effondrement de l'URSS.
Eh bien, au début des années nonante, après l'effondrement de l'Union, l'Ukraine libre et démocratique n'a ni les moyens ni la nécessité de maintenir toutes ces installations.
Les émetteurs ondes moyennes et ondes courtes ont continué à fonctionner, tant bien faire que peu !

Fini les grandes puissances
La fréquence de 549 Khz a été utilisée par le second programme de la NRCU (station d'état), ensuite désactivée en 2009 et ensuite en 2012, l'émetteur devait diffuser avec 75kW en utilisant un ancien émetteur russe "Storm", avant son l'arrêt final en 2013!
La fréquence de 936 kHz était partagée entre des émissions de la Voix de la Russie et de Radio Ukraine International.
Le premier programme national de la NRCU (station d'état) était diffusé par la station sur 936 kHz a été réduite à 600 kW en 2009 (diffusion uniquement en soirée) et a été suspendue en avril 2014. Des mesures prisent en raison d'un sérieux manque de fonds, l'émetteur n'a pas été réparé mais le centre radio a été préservé. L'émetteur a été mis en veille.

Diffuseur cherche locataires.
De 2002 à 2008 l'émetteur était proposé en location aux radiodiffuseurs internationaux mais les émissions en ondes courtes semble avoir pris fin en 2009.Le 1er juin 2010 la fréquence de 7440 kHz reprend du service pour la diffusion de la station de radio "Voice of Russia".
Le désengagement de la voix de la Russie a mis définitivement un terme aux ondes courtes et moyennes de Lviv Krasne, contrairement à l'émetteur de Mykolaiv-Luch qui a repris du service pour Radio Europe Libre après l'invasion de la Crimée par les Russes.

La station aujourd'hui.
La seule vie qui reste aujourd'hui est celle du village construit à l'entrée de l'émetteur, près du point de contrôle : Il est toujours habité pour les anciens travailleurs du complexe et leurs familles.
Le complexe est préservé, mais pas abandonné car les anciens du centre veillent au grain.
L'une des tours est utilisée la téléphonie cellulaire.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !

Autres articles pouvant vous intéresser..

Afrique
Afrique-du-Sud
Algerie
Ascension
Benin
Botswana
Burundi
Canaries
Congo-RDC
Erythree
Ethiopie
Gabon
Libye
Madagascar
Mali
Maroc
Rwanda
Sahara
Sao-Tome
Seychelles
Somalie
Soudan
Swaziland
Togo
Zambie
Amérique
Anguilla
Antigua
Argentine
Bonaire
Bresil
Canada
Costa-Rica
Cuba
Equateur
Etats-Unis
Guyane
Hawai
Honduras
Mexique
Montserrat
Venezuela
Asie
Afghanistan
Armenie
Chine
Coree-du-Nord
Coree-du-Sud
Emirats-Arabes
Georgie
Guam
Inde
Israel
Japon
Kazakhstan
Kirghizistan
Kuwait
Malaisie
Mariannes
Mongolie
Oman
Pakistan
Palestine
Philippines
Singapour
Sri-Lanka
Tadjikistan
Taiwan
Thailande
Yemen
Europe
Albanie
Allemagne
Andorre
Autriche
Belgique
Bielorussie
Bulgarie
Chypre
Danemark
Espagne
France
Grande-Bretagne
Grece
Hollande
Hongrie
Irlande
Islande
Italie
Lettonie
Liechtenstein
Lituanie
Luxembourg
Malte
Moldavie
Monaco
Norvege
Offshore
Pologne
Portugal
Roumanie
Russie
Slovaquie
Slovenie
Suede
Suisse
Tchequie
Ukraine
Vatican
Océanie
Australie
Cook-Islands
New-Zealand
Nouvelle-Caledonie

Légendes des photos.

-
-
-
-
-
-
-
-

RDV sur Facebook.

Pour être informé des nouveaux articles, cliquez sur le bouton "j'aime cette page", ci-dessous.

Merci à tous !

J'ai réalisé de nombreuses photos au cours de ma carrière, d'autres m'ont été fournies par les radiodiffuseurs ou d'anciens collègues, que je remercie.
Si vous ne souhaitez pas qu'une photo soit publiée j'invite l'auteurs et la personne photographiée à me contacter par mail: michel chez fremy.be .