Histoires de radio

Turquie:
Radio Dengê Welat, la voix du peuple kurde




La station clandestine du Kurdistan établie en Belgique est brouillée par la radio turque.



Une radio clandestine.
Radio Dengê Welat diffuse dans les dialectes kurdes elle est entré en service il y a 3 ans.
La station a pris la place des radios Dengê Mesopotamia et Dengê Kurdistan qui ont été fermées en raison de la pression exercée auprès de l’Europe par la Turquie, qui considère le peuple kurde comme un mouvement terroriste.
Il faut dire que le territoire kurde est divisé entre l’Iran, l’Irak, la Syrie et la Turquie et que les habitants ont toujours méprisés ou adulés, au fil du temps et du lieu, par les pays qui les abritent ainsi que par les puissances étrangères. 
 
Belgique terre d’accueil.
Les studios de Radio Dengê Welat sont installés dans la ville de Denderleeuw à vingt kilomètres au nord-est de Bruxelles. C’est aussi dans cette ville qu’étaient installées les radios historiques et même une télévision par satellite, MED TV qui a vu le jour en 1995.
Dans un premier temps, MED TV a commencé à émettre dans une salle baptisée Dengê Mesopotamia. Plus tard, il a poursuivi son émission dans un hangar qui abrite un studio de production le long de la Dendre au coin de la De Nayerstraat et de la Fabriekstraat. 
En raison d'obstacles et d'attaques diverses, il a été contraint d'interrompre son émission pendant un an. Il a ensuite poursuivi son voyage sous le nom de Dengê Kurdistan. Le gouvernement turque a toujours fait pression sur la Belgique pour entraver les activités, sans jamais y arriver.
Cette ville compte une importante communauté kurde.
 
Un vaste territoire à couvrir.
La TV était un excellent moyen de couvrir la zone mais l’impact était très réduit vu la difficulté, et des risques, de disposer d’une installation de réception par satellite ou de se brancher sur Internet.
La couverture de la télévision était insuffisante et c’est là que la radio est intervenue. Enfin il était possible de recevoir les émissions sur de petits appareils portables et la radio pouvait être entendue dans les montagnes, les grottes, les maisons, les routes et les tempêtes.
 
Un trait d’union entre les kurdes.
Par delà les frontières, Radio Dengê Welat tente d’informer dans les quatre dialectes kurdes à destination des kurdes qui résident dans les quatre pays mais aussi à travers le monde pour la diaspora et les nombreux migrants suite aux derniers conflits, dispersés surtout en Europe.
Les émissions comprennent des programmes d'information, des émissions culturelles et artistiques, des cours de langues et des programmes pour enfants. Quelques émissions sont également produites en turc et en persan.
Radio Dengê Welat franchit même les murs des prisons en lisant des lettres pour les prisonniers politiques et leurs familles.
 
Des émetteurs loués.
Pour la diffusion, Radio Dengê Welat loue des émetteurs ondes courtes.
Actuellement, ce sont les émetteurs de TDF à Issoudun qui sont principalement utilisés mais certaines émissions sont diffusées depuis l’ancien centre émetteur de Radio Mayak à Grigoriopole en Moldavie.
C’est depuis ces deux centres émetteurs qui les émissions en ondes courtes arrivent dans des zones où la télévision et Internet ne sont pas facilement accessibles. Un petit récepteur et deux piles suffisent pour écouter la radio sur ondes courtes.
Une diffusion en toute légalité sur des fréquences enregistrées : http://www.shortwaveschedule.com/index.php?station=520
 
Qui est le pirate ?
Depuis que la situation a dégénéré à la frontière entre la Turquie et l’Irak, forçant le peuple kurde irakien à l’exode face à l’incursion turc, une autre station a fait son apparition sur les mêmes fréquences ou avec un léger décalage.
Cette station musicale « non identifiée », que les passionnés d’écoute appellent « Radio Recep Erdogan », est une émission de brouillage diffusée dans le but d'interférer avec Denge Welat.
Les émetteurs sont ceux du centre émetteur ondes courtes de la Voix de la Turquie à Emirler.

La Turquie à toujours communiqué de fausses coordonnées pour ce centre d’émission. En réalité il est situé à 6 km à l’Est et ses coordonnées exactes sont : 39°24'05.4"N 32°51'19.7"E. Les émetteurs de la TRT semblent diffuser à pleine puissance, soit 500 KW
Face à cela, Radio Dengê Welat utilise 250 kw à Issoudun (avec possibilité de monter à 500kw) et 300 kw à Grigoriopol.
Les fréquences actuelles sont reprises sur ce lien : http://www.shortwaveschedule.com/index.php?station=520

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !

Autres articles pouvant vous intéresser..

Afrique
Afrique-du-Sud
Algerie
Ascension
Benin
Botswana
Burundi
Canaries
Congo-RDC
Erythree
Ethiopie
Gabon
Libye
Madagascar
Mali
Maroc
Rwanda
Sahara
Sao-Tome
Seychelles
Somalie
Soudan
Swaziland
Togo
Tunisie
Zambie
Amérique
Anguilla
Antigua
Argentine
Bonaire
Bresil
Canada
Costa-Rica
Cuba
Equateur
Etats-Unis
Guyane
Honduras
Mexique
Montserrat
Venezuela
Asie
Afghanistan
Armenie
Chine
Coree-du-Nord
Coree-du-Sud
Emirats-Arabes
Georgie
Inde
Israel
Japon
Kazakhstan
Kirghizistan
Kuwait
Malaisie
Mongolie
Oman
Ouzbekistan
Pakistan
Palestine
Philippines
Singapour
Sri-Lanka
Tadjikistan
Taiwan
Thailande
Turquie
Yemen
Europe
Albanie
Allemagne
Andorre
Autriche
Belgique
Bielorussie
Bulgarie
Chypre
Danemark
Espagne
France
Grande-Bretagne
Grece
Hollande
Hongrie
Irlande
Islande
Italie
Lettonie
Liechtenstein
Lituanie
Luxembourg
Malte
Moldavie
Monaco
Norvege
Offshore
Pologne
Portugal
Roumanie
Russie
Slovaquie
Slovenie
Suede
Suisse
Tchequie
Ukraine
Vatican
Océanie
Australie
Cook-Islands
Guam
Hawai
Mariannes
New-Zealand
Nouvelle-Caledonie
Palau

Légendes des photos.

-
-
-
-
-
-

RDV sur Facebook.

Pour être informé des nouveaux articles, cliquez sur le bouton "j'aime cette page", ci-dessous.

Merci à tous !

J'ai réalisé de nombreuses photos au cours de ma carrière, d'autres m'ont été fournies par les radiodiffuseurs ou d'anciens collègues, que je remercie.
Si vous ne souhaitez pas qu'une photo soit publiée j'invite l'auteurs et la personne photographiée à me contacter par mail: michel chez fremy.be .