Histoires de radio

Russie:
Radio Moscou, la voix du Kremlin en 70 langues




Radio Moscou, le service extérieur était le plus important instrument de propagande au monde. Radio Moscou fut une des victimes de l'effondrement de l'U.R.S.S.



La naissance de Radio Moscou.
Le gouvernement soviétique a dès les premiers jours accordé une grande importance à l'utilisation des ondes pour propager ses idées. La première station de radio a commencé à émettre en 1922 sur ondes moyennes avec l'émetteur RV-1 dans la région de Moscou.
La radiodiffusion régulière a commencé en 1924. En 1925 les programmes sont pris en relais par un émetteur ondes moyennes situé à Leningrad. En 1929, les premières émissions en allemand sont diffusées en octobre, suivies par des émissions en français en novembre et en anglais en décembre.
A cette époque, le « service français » était fort.. d'une personne : Albert Joseph: éditeur, interprète, dactylographe, correspondant.. et s'il tombait malade, les programmes français s'arrêtaient.
C'est en 1933, que le programme "Radio Moscou" s'est étoffé de nombreuses langues.
En 1938 Radio Moscou débute sa diffusion en ondes courtes.
En 1939 la décision a été prise de construire une station de transmission radio de haute puissance à Kursk. Les autorités envisagent l'installation d'un émetteur de 1 mégawatt rayonné en grandes ondes pour atteindre toute l’Allemagne. Suite à la déclaration de guerre, la station sera construite à partir de 1941 à Kuybyshev au nord-ouest de Novosemeykino mais la station ne dépassa jamais les 500 kw.

La grande guerre.
Pendant la grande guerre Radio Moscou est devenue la principale source d'informations opérationnelles pour les citoyens soviétiques. elle diffuse des reportages sur les fronts, met en garde contre les préparatifs des raids aériens et diffuse simultanément les concerts de Chostakovitch et de Prokofiev.
Au cours de la guerre, la fonction la plus importante de la radiodiffusion étrangère était la contre-propagande - grâce à l'installation d'émetteurs ultra-puissants, Radio Moscou pouvait être entendue partout dans les territoires occupés. La principale partie des programmes était constituée des discours officiels des dirigeants de l’État soviétique.

La propagande de l'après guerre.
Après la guerre, le service extérieur est devenu l'un des principaux instruments de la propagande soviétique.
Dans les années 50, les États-Unis sont la première cible de Radio-Moscou. La couverture est assurée par les centre émetteurs situés dans la région de Moscou. Très vite Radio Moscou se lance dans la construction de centres émetteurs à l'est de l'URSS pour mieux couvrir l'Ouest des États-Unis : Vladivostock et Magadan sont mis en service.

Le brouillage des stations étrangères.
En parallèle à la diffusion de la radio, l'URSS a tenté de restreindre les émissions étrangères vers son territoire.
En 1948, l'URSS commença à brouiller les émissions de la "Voice of America" et de la "BBC".
A la fin du brouillage, dans les années 1980, il y avait déjà environ deux mille stations de brouillage dont certaines étaient située sur les même sites que Radio Moscou.
Radio Moscou a été supervisé le chef adjoint de la propagande du Comité central. Dans les années 1960 c'était Alexander Yakovlev, futur collaborateur de Mikhaïl Gorbatchev.

Développement tout azimut.
Après avoir visé les États-Unis, Radio Moscou se lance dans un programme de développement tout azimut.Des centres émetteurs fleurissent non seulement aux quatre coins de l'URSS mais également dans les pays satellites et à Cuba.
Le développement ne s'est jamais arrêté et il était encore en cours au moment de la chute du mur.
Les programmes vers l’étranger ont augmenté leur audience et élargi la couverture: en 1991, les programmes de Radio Moscou étaient publiés en 70 langues, y compris les langues autochtones asiatiques et africaines.

Une mort annoncée.
Après l'effondrement de l'Union soviétique, la menace de fermeture a plané sur Radio Moscou. En Juin 1992, les dirigeants ont même commencé à discuter de la suppression de la radiodiffusion à l'étranger.
Certains ont même été jusqu'à vendre la peau de l'ours et parler de la réaffectation des locaux de la radio pour les convertir en locaux commerciaux.
Ce projet était motivé par le fait que la guerre froide avait pris fin et qu'il n'y avait plus de raison d'assurer la promotion du système soviétique. Dans la réalité, les raisons était tant financières qu'idéologique.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !

Autres articles pouvant vous intéresser..

Afrique
Afrique-du-Sud
Algerie
Ascension
Benin
Botswana
Burundi
Canaries
Congo-RDC
Erythree
Ethiopie
Gabon
Libye
Madagascar
Mali
Maroc
Rwanda
Sahara
Sao-Tome
Seychelles
Somalie
Soudan
Swaziland
Togo
Zambie
Amérique
Anguilla
Antigua
Argentine
Bonaire
Bresil
Canada
Costa-Rica
Cuba
Equateur
Etats-Unis
Guyane
Hawai
Honduras
Mexique
Montserrat
Venezuela
Asie
Afghanistan
Armenie
Chine
Coree-du-Nord
Coree-du-Sud
Emirats-Arabes
Georgie
Guam
Inde
Israel
Japon
Kazakhstan
Kirghizistan
Kuwait
Malaisie
Mariannes
Mongolie
Oman
Pakistan
Palestine
Philippines
Singapour
Sri-Lanka
Tadjikistan
Taiwan
Thailande
Yemen
Europe
Albanie
Allemagne
Andorre
Autriche
Belgique
Bielorussie
Bulgarie
Chypre
Danemark
Espagne
France
Grande-Bretagne
Grece
Hollande
Hongrie
Irlande
Islande
Italie
Lettonie
Liechtenstein
Lituanie
Luxembourg
Malte
Moldavie
Monaco
Norvege
Offshore
Pologne
Portugal
Roumanie
Russie
Slovaquie
Slovenie
Suede
Suisse
Tchequie
Ukraine
Vatican
Océanie
Australie
Cook-Islands
New-Zealand
Nouvelle-Caledonie

Légendes des photos.

-
-
-
-
-
-

RDV sur Facebook.

Pour être informé des nouveaux articles, cliquez sur le bouton "j'aime cette page", ci-dessous.

Merci à tous !

J'ai réalisé de nombreuses photos au cours de ma carrière, d'autres m'ont été fournies par les radiodiffuseurs ou d'anciens collègues, que je remercie.
Si vous ne souhaitez pas qu'une photo soit publiée j'invite l'auteurs et la personne photographiée à me contacter par mail: michel chez fremy.be .