Histoires de radio

Russie:
Coupe du Monde FIFA : Le stade Samara Cosmos Aréna.




Un stade construit sur le site des émetteurs ondes courtes de Radio Moscou à Samara.



Une reconversion bien menée.
En 2013, la décision est prise : le site du centre radio n°3 servira à la construction du stade pour la Coupe du Monde 2018. Immédiatement la parcelle de terre a été transférée en propriété régionale du gouvernement de la région de Samara. Des réception du certificat d'enregistrement officiel , le démantèlement partiel des antennes et autres structures a commencé dans la partie inexploitée du site. 

Un parabole à la place des antennes rideaux.
Il arrive souvent que les centres émetteurs voient leurs antennes rideaux remplacées par des paraboles dirigées vers le ciel. Ici elle est à contre sens.
La ville de Samara a fait table rase de toutes antennes de la radio et, ironie du sort, elle les remplace par une immense parabole !
Cette parabole inversée n'est pas destinée au communication mais de toiture au nouveau stade « Samara Cosmos Aréna ». Le dôme en verre fait une large place à la thématique spatiale, en hommage au secteur aérospatial implanté dans la région.

Un passé radiophonique
Samara (appelée Kuibyshev avant 1991) est la capitale de l'oblast de Samara, c'est une des principales agglomérations le long de la Volga.

C'est près de cette ville qu'avait été installé le premier émetteur de propagande de Moscou en 1941 dans une base souterraine, le centre radio Popova.
En 1949, la décision a été prise de construire un second centre émetteur près du centre de Samara. Ce centre radio du Komintern devait diffuser sur ondes courtes et ondes moyennes.
Les émissions de radiodiffusion à ondes courtes ont commencé en 1952 et le centre a été mis en service officiellement en 1953. Il sera ensuite appelé « Radio Centre n°3 » et sera chargé principalement des émissions en ondes courtes pour l'étranger et ondes moyennes pour la région de Samara.

Le silence est d'or.
Les informations sur les activités et les moyens de diffusion sont restés en très grande partie sécrète et comme certains émetteurs sont restés en activité jusqu'au démantèlement, l'accès a toujours été contrôlé et on ne dispose d'aucune photo de l'intérieur des bâtiments.

Officiellement il y avait sept « objets » similaires aux service de la radio de l'URSS et son rôle était d'assurer une diffusion de haute qualité aux pays étrangers dans la gamme des ondes courtes. La position géographique de Samara qui permettait de couvrir pratiquement tous les continents du globe.
Comme toujours on a très vite compris que le centre avait aussi des activités de radiocommunications et de brouillage : les petites antennes noir et blanc en sont la preuve.

La vie au centre émetteur
Le personnel du centre était composé de 64 personnes pour effectuer l'exploitation et l'entretien. Bien que la station soit installée près d'une ville (ce qui est rarement le cas) le personnel disposait de ses propres installations.

Malgré la petite taille, de ce petit village, il y avait une place pour un petit centre de loisirs et une école. Cette école a fonctionné jusqu'en 1981.

Émetteurs et antennes.
Comme toujours les bâtiments des émetteurs sont trailli par la présence de piscines rondes, installées à côté des bâtiments, ce qui permettait un repérage facile par l'aviation et les satellites. C'était des systèmes de pulvérisation circulaire pour refroidir les tubes radio haute puissance.

Les installations centre Radio n°3 étaient réparties entre deux centres émetteurs.
Pour les ondes moyennes, le centre utilisait 4 émetteurs de 100 kW alimentant 4 tours 204 m et 4 tours 152 m.
Pour les émetteurs ondes courtes, ont a parlé de plusieurs dizaines d'émetteurs de 300 kW ! cela qui me semble exagéré.
Il y avait de petits émetteurs de communication de 5 à 15 kw.
Les émetteurs de puissance avaient 100, 200 et 250 kw. Ils étaient utilisé pour la radiodiffusion et le brouillage des stations VOA, RL / RFE, DW, la Chine, l'Albanie et Israël.
Le parc d'antennes était constitué de rideaux d'une hauteur de 40 à 142 m pour la radiodiffusion et de petites antennes pour les communications.
De 2003 à 2008, le Radio Centre a réorganisé les activités : Après avoir brouillé la la station fini sa vie en vendant du temps d'antenne aux radio occidentales dont le Welle !

Au moment de la déconstruction, les pylônes servaient de support aux antennes des opérateurs cellulaires.

Un nouvelle vis pour cet espace.
Depuis la fin de l'exploitation, le terrain était à l'abandon et devenu dangereux. Vu le développement de la ville, le centre émetteur était maintenant dans la périphérie nord de Samara, le long des boulevards extérieurs.

Le terrain était si vaste, 47 hectares, que l'on a pu y construire le stade.
Comme les installations de la FIFA occuperont au total 240 hectares, le reste sera pris sur la forêt voisine.
Lorsqu'une station de radio devient le stade de la Coupe du Monde, ont peut dire que ce lopin de terre se fera à nouveau entendre dans les 4 coins de la terre.

Une présence renouvelée à Samara
La société "Réseau russe de télévision et de radiodiffusion" (RTRS) a du déménager les derniers équipements encore en activité en 2014.
Le budget fédéral avait prévu d'allouer entre 2014 et 2016 un budget pour la construction d'un nouveau centre émetteur plus adapté :
Les ondes courtes ont été abandonnées de même que la diffusion par RTRS des programmes Mayak, Radio Rossiya et Golos Rossiya sur les ondes moyennes.
Une nouvelle tour autoportante a été installée au nord du stade de football. Elle mesure 125 mètres.Elle dépend de Samara Broadcasting Center régional « Samara ORTPTS » - une division de la télévision russe et le réseau de la radiodiffusion (RTRS).
Cette installation est complémentaire à l'ancienne tour de télévision de 180 mètres avait été érigée par des spécialistes de Moscou.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !

Autres articles pouvant vous intéresser..

Afrique
Afrique-du-Sud
Algerie
Ascension
Benin
Botswana
Burundi
Canaries
Congo-RDC
Erythree
Ethiopie
Gabon
Libye
Madagascar
Mali
Maroc
Rwanda
Sahara
Sao-Tome
Seychelles
Somalie
Soudan
Swaziland
Togo
Zambie
Amérique
Anguilla
Antigua
Argentine
Bonaire
Bresil
Canada
Costa-Rica
Cuba
Equateur
Etats-Unis
Guyane
Honduras
Mexique
Montserrat
Venezuela
Asie
Afghanistan
Armenie
Chine
Coree-du-Nord
Coree-du-Sud
Emirats-Arabes
Georgie
Inde
Israel
Japon
Kazakhstan
Kirghizistan
Kuwait
Malaisie
Mongolie
Oman
Ouzbekistan
Pakistan
Palestine
Philippines
Singapour
Sri-Lanka
Tadjikistan
Taiwan
Thailande
Turquie
Yemen
Europe
Albanie
Allemagne
Andorre
Autriche
Belgique
Bielorussie
Bulgarie
Chypre
Danemark
Espagne
France
Grande-Bretagne
Grece
Hollande
Hongrie
Irlande
Islande
Italie
Lettonie
Liechtenstein
Lituanie
Luxembourg
Malte
Moldavie
Monaco
Norvege
Offshore
Pologne
Portugal
Roumanie
Russie
Slovaquie
Slovenie
Suede
Suisse
Tchequie
Ukraine
Vatican
Océanie
Australie
Cook-Islands
Guam
Hawai
Mariannes
New-Zealand
Nouvelle-Caledonie
Palau

Légendes des photos.

-
-
-
-
-
-
-
-

RDV sur Facebook.

Pour être informé des nouveaux articles, cliquez sur le bouton "j'aime cette page", ci-dessous.

Merci à tous !

J'ai réalisé de nombreuses photos au cours de ma carrière, d'autres m'ont été fournies par les radiodiffuseurs ou d'anciens collègues, que je remercie.
Si vous ne souhaitez pas qu'une photo soit publiée j'invite l'auteurs et la personne photographiée à me contacter par mail: michel chez fremy.be .