Histoires de radio

Roumanie:
Soucis aux émetteurs de Radio Roumanie Internationale.




Entre arrêt des émissions et upgrade des émetteurs.



Une présence accrue sur les ondes courtes
Contrairement à de nombreux pays européen, RRI a toujours conservé sa diffusion sur ondes courtes. La diffusion est assurée depuis la Roumanie par RADIOCOM : la Société nationale de communication radio. Une société d'intérêt public créée en 1998 à la suite de la réorganisation de l'Administration autonome des radiocommunications.
 
Héritage de la période communiste
Il n’est pas facile de se retrouver dans les centres émetteurs roumains.
Comme dans beaucoup de pays de l’Est beaucoup avaient des activités mixtes : Diffusion de l’ancienne Radio Bucarest, relais de Radio Moscou, diffusion d’émissions de brouillage ou radiocommunications.
 
Un centre émetteur disparu sans laissé de traces.
Il y avait un émetteur gardé top secret situés dans la forêt de Buftea à 15 kilomètres au nord-est de Bucarest. Cet émetteur clandestin a diffusé les émissions de Radio Espana Independiente, Radio Portugal Libre, Radio Grèce Libre et même Radio Yougoslavie Libre. L’emplacement de l’émetteur était même inconnu par le personnel des studios. Il semblerait que l’émetteur était un Tesla d’une vingtaine de kilowatts.
 
Les trois centres émetteurs utilisés par RRI
Actuellement les émissions de Radio Roumanie International sont diffusées au moyen de 3 centres émetteurs qui ont tous été rééquipés en 2008.
Pourquoi trois centres émetteurs ? Une conséquence du passé, les antennes des différents centres sont complémentaires et une unification aurait été une mauvaise option financière.
 
Le centre émetteur de Saftica
L'ancien bâtiment du centre émetteur a l’aspect d'une très riche villa avec une piscine ronde devant l’édifice et les rumeurs les plus folles circulaient car l'activité y était secrète pendant la guerre froide.
A l’époque, les habitants préféraient ne pas savoir et ils avaient bien raison. En réalité, la piscine servait au refroidissement des émetteurs !
Ce petit centre émetteur, situé au nord de l’aéroport de Bucarest Otopeni, était utilisé pour la diffusion d’émissions de radiodiffusion et pour le brouillage des émissions de l'ouest. Il était équipé d'antenne rideaux rayonnant dans l’axe Est-Ouest. L’émetteur qui assurait la diffusion radio avait une puissance de 100 kW.
En 2008, le centre, dont l’émetteur est installé dans un bâtiment situé près des antennes, à l’arrière du bâtiment historique a fait l’objet d’une rénovation. L’émetteur de fabrication soviétique a été remplacé par un émetteur Continental Electronic de 100 Kw, raccordé à 2 antennes log-périodiques orientables. Les antennes rideaux, toujours présentes, ne seraient plus utilisées.
Bien que la puissance de cet émetteur soit réduite, il est très polyvalent grâce à ses antennes rotatives.
Coordonnées du centre : 44°38'00.0"N 26°05'00.0"E
 
Le centre émetteur de Tiganesti
Tiganesti près de Ciopali, a été construit en 1955. Il semble que ce centre n'avait pas d'activités de brouillage et était attribué uniquement à la radiodiffusion.
Fin 2018, après le remplacement des émetteurs de Galbeni, les travaux ont commencé à Tiganesti et les quatre anciens émetteurs soviétiques de 250 kW ont été désaffectés en 2008 et remplacés par 3 émetteurs de 300/500 kW de Continental Electronic, pouvant diffuser en numérique DRM et en analogique. Le réseau d’antennes rideaux est disposé en étoile permet de cibler de nombreuses destinations.
Les coordonnées généralement renseignées ne sont pas correctes : La situation exacte de la station est : 44°44'56.0"N 26°06'10.2"E. C’est le long de ce que j'appelle « la route des émetteurs » qui part de l’Aéroport de Buracrest-Baneasa : le site historique des ondes courtes roumaine, dont il ne subsiste aucun vestige. Elle passe ensuite à côté de l’émetteur OC de Saftica, ensuite entre l’émetteur ondes moyennes et l'ancienne station de communications russes à Tancabesti pour enfin arriver à Tiganesti.


Le centre émetteur de Galbeni
Ce centre émetteur, au Nord de Bacau et près de la Modavie, dont la construction a été réalisée sur ordre de Moscou, a été mis en service vers 1952. Dans un premier temps il était utilisé pour le brouillage des émissions de l'ouest à destination de la Pologne. La Pologne qui en échanges brouillait les émissions de l’ouest destinées à la Roumanie, le tout orchestré depuis Moscou !
De nouveaux émetteurs de 300/500 kW de Continental Electronic ont été installés à partir du début 2008 et devaient être mis en service en Août de la même année.
Au début août, un seul était en état de fonctionner et il a fallu attendre plusieurs semaines pour que Continental Electronic apporte une solution. Le retard dans la mise en service opérationnel a occasionné des retards dans la rénovation de Tiganesti.
Ils sont raccordés à des antennes rideaux.
Outre les émetteurs ondes courtes, le centre émetteur abrite un émetteur ondes moyennes de Radio Romania Actualitati sur 1.179 khz avec 15 kW, situé au nord-est du terrain.
Coordonnées du centre : 46°45'02.7"N 26°51'17.4"E
 
Les centres émetteurs dix ans après...
Les pannes semblent se multiplier au cours des derniers mois et Radiocom semble avoir bien du mal à trouver des pièces de rechange. Cela semble étrange vu que contrairement à d’autres marques qui ont disparu ou ont recentrer les activités, Continental Electronic existe toujours et construit encore des émetteurs ondes courtes.
Continental Electronic insiste même sur son site : « CEC fournit un support continu dédié à ces systèmes. Contrairement à nos concurrents, nous mettons à niveau et améliorons notre système au lieu de repenser et de publier un tout nouveau produit tous les deux ou trois ans. Cela permet un support continu et une voie de mise à niveau pour les émetteurs radio à ondes courtes sur le terrain, en plus de la communité des pièces. » Les soucis de Radiocom sont une très mauvaise publicité pour la société de Dallas.

Quel avenir pour les ondes courtes roumaines ?

Fin 2018, les stations de Å¢iganesti et Galbeni ont connu des arrêts programmés en vue d’étudier une mise à niveau. On a parlé d’un arrêt des ondes courtes de Radio Roumanie International. Ces propos ont été vite démentis.
La perte provisoire des moyens de diffusion de cette fin 2019, sont dus en partie à des pannes sur un émetteur pendant des travaux de mise à niveau sur un autre émetteur.
Cette mise à niveau confirme l’envie de poursuivre la diffusion en ondes courtes.
Il serait dommage d’arrêté ce service vu les efforts déployés par RRI et Radiocom pour la diffusion en DRM à l’instant où ce standard connaît un développement important en Asie : Chine, Inde, Russie, Pakistan.

 

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !

Autres articles pouvant vous intéresser..

Afrique
Afrique-du-Sud
Algerie
Ascension
Benin
Botswana
Burundi
Canaries
Congo-RDC
Erythree
Ethiopie
Gabon
Libye
Madagascar
Mali
Maroc
Rwanda
Sahara
Sao-Tome
Seychelles
Somalie
Soudan
Swaziland
Togo
Zambie
Amérique
Anguilla
Antigua
Argentine
Bonaire
Bresil
Canada
Costa-Rica
Cuba
Equateur
Etats-Unis
Guyane
Honduras
Mexique
Montserrat
Venezuela
Asie
Afghanistan
Armenie
Chine
Coree-du-Nord
Coree-du-Sud
Emirats-Arabes
Georgie
Inde
Israel
Japon
Kazakhstan
Kirghizistan
Kuwait
Malaisie
Mongolie
Oman
Pakistan
Palestine
Philippines
Singapour
Sri-Lanka
Tadjikistan
Taiwan
Thailande
Turquie
Yemen
Europe
Albanie
Allemagne
Andorre
Autriche
Belgique
Bielorussie
Bulgarie
Chypre
Danemark
Espagne
France
Grande-Bretagne
Grece
Hollande
Hongrie
Irlande
Islande
Italie
Lettonie
Liechtenstein
Lituanie
Luxembourg
Malte
Moldavie
Monaco
Norvege
Offshore
Pologne
Portugal
Roumanie
Russie
Slovaquie
Slovenie
Suede
Suisse
Tchequie
Ukraine
Vatican
Océanie
Australie
Cook-Islands
Guam
Hawai
Mariannes
New-Zealand
Nouvelle-Caledonie
Palau

Légendes des photos.

- Ancien batiment de Saftica
- Anciennes antennes de Saftica
- Antennes logperiodic de Saftica
- L'entrée du centre de Galbeni
- Mirador et barbelés à Galbeni
- Antennes de Tiganesti
- Antennes de Tiganesti
- Tancabesti anciens émetteurs russes

RDV sur Facebook.

Pour être informé des nouveaux articles, cliquez sur le bouton "j'aime cette page", ci-dessous.

Merci à tous !

J'ai réalisé de nombreuses photos au cours de ma carrière, d'autres m'ont été fournies par les radiodiffuseurs ou d'anciens collègues, que je remercie.
Si vous ne souhaitez pas qu'une photo soit publiée j'invite l'auteurs et la personne photographiée à me contacter par mail: michel chez fremy.be .