Histoires de radio

Libye:
Les pérégrinations de Kadhafi en radiodiffusion




La Libye a toujours été très active au niveau national et international. Kadhafi s'est toujours fait distinguer par ses initiatives en matière de radiodiffusion.



Des initiatives à travers la méditerranées et l'Afrique qui se sont soldées par des flops financiers, engagements non respectés et autres combines dont il avait le secret !

Radio Northsea International 

RNI a fermé le 31 août 1974 après avoir été diffusé au large des côtes européennes depuis janvier 1970. Après une tentative de vente en Italie à Radio Nova, c'est finalement Kadhafi qui rachète le Mebo 1 et le Mebo 2.

Il engage également l'ingénieur radio Robin et le demi-frère d'Edwin Bollier, propriétaire de RNI. Le navire mebo 2 sera rebaptisé Al Fatah et le Mebo 1 sera rebaptisé Almasira. Les navires ont été remis en état et équipe de 5 émetteurs : 2 en ondes moyennes, 2 en ondes courtes, et un en FM. Les deux navires se rendent à Tripoli le 8 février 1977.

Le Mebo 2 a diffusé Radio Jamharia, la Voix Arabe, Libye International en anglais et la Radio Saint Coran jusqu'en 1980.

Les Almasira et El Fatah ont fini leurs vies en étant utilisés comme cible pour les exercices pratiques par la marine libyenne en 1984. Ils ont été coulés dans le golfe de Sidra, en Méditerranée.

La Voix de la Méditerranée

1988, Le relais de la Deutsche Welle à Malte accueille une nouvelle radio : La Voix de la Méditerranée : C'est un projet conjoint des gouvernements de Malte et de Libye. La station diffusait quatre heures par jour en anglais et arabe sur ondes courtes. La mission de la station est de promouvoir la culture méditerranéenne, principalement la culture et de l'identité maltaise. L’identité devient très vite Libyenne. 1990, Radio Méditerranée arrête ses émissions

1996, La voix de la Méditerranée a transféré ses émissions au centre émetteur de la RAI en Italie et a loué des émetteurs en Russie y laissant des ardoises.

En 1999, la Voix de la Méditerranée confirmait un projet de développer ses émissions en langues étrangères, avec notamment des programmes supplémentaires en français et de lacer des émissions en espagnol mais ces projets ont été abandonnés en 2002 et le gouvernement Libyen n'assumait plus sa part de financement. Ces malversations ont déclenché un scandale au Parlement. L'ardoise à charge du gouvernement de Malte était de deux millions d'Euro, ce qui mis un terme à la station et ses 13 employés ont reçu des lettres de résiliation et l'assurance qu'ils recevront tous les indemnités de licenciement. Rien ne fut payé.

Afrique n°1.

En 2003 RFI renonce à reprendre la station. L’État Gabonais doit se trouver un nouveau partenaire, la Libyen Jamahirya Broadcasting se présente en 2006 et a mis 5 millions de dollars sur la table pour reprendre les parts détenues par la Société financière de radiodiffusion française. De son côté, l'État a apurer le passif de la société et a payer les droits et indemnités dus à 50% des employés qui ont été licencié.

La L.J.B. prend la majorité en 2007. L’État gabonais ne détient plus 35% des parts et 13% sont détenues par des privés gabonais. Rien ne bouge en ce qui concerne le réseau : le redéploiement promis par les Libyens n'arrivera jamais ! Seul un émetteur a été ajouté en 2010 à Tripoli, le fief du nouvel actionnaire.

En 2010, le gouvernement annonce l'arrivée d'un nouvel actionnaire : La LJBC à cédé sa participation à la société « Afrique des médias et d'édition » du Libya Africa Portfolio : fonds d’investissements tenu par le directeur de cabinet de Muammar al-Kadhafi. Et puis plus rien. Les investissements prévus n’ont pas lieu.

Voix de la Libye Libre

Par la suite ce n'est plus Kadhafi qui menait la danse mais les forces anti-kadhafi. Une radio a été lancée dès le début de la guerre civile la « Voix de La Libye Libre » ( en arabe : صوت ليبيا الحرة Sawt Libya al-Hurra ). L'exemple a été suivi par de nombreuses stations contrôlées par les différentes stations rebelles. La plupart de ces stations ont utilisé les anciennes installations de la radio d'état.


 

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !

Autres articles pouvant vous intéresser..

Afrique
Ascension
Botswana
Burundi
Canaries
Congo-RDC
Erythree
Ethiopie
Gabon
Libye
Madagascar
Maroc
Rwanda
Sahara
Seychelles
Soudan
Swaziland
Amérique
Antigua
Argentine
Bonaire
Canada
Costa-Rica
Cuba
Equateur
Etats-Unis
Guyane
Montserrat
Venezuela
Asie
Armenie
Chine
Coree-du-Nord
Coree-du-Sud
Georgie
Guam
Iran
Israel
Japon
Kuwait
Mariannes
Mongolie
Pakistan
Palestine
Philippines
Sri-Lanka
Taiwan
Europe
Albanie
Allemagne
Andorre
Belgique
Bielorussie
Bulgarie
Chypre
Danemark
Espagne
France
Grande-Bretagne
Grece
Hollande
Italie
Lituanie
Luxembourg
Malte
Moldavie
Monaco
Offshore
Pologne
Portugal
Roumanie
Russie
Slovaquie
Suisse
Tchequie
Ukraine
Vatican
Océanie
Australie
New-Zealand

Légendes des photos.

- Rachat des navires de Radio Northsea International
- Radio Mediterannee Internationale à Malte
- Afrique n°1 au Gabon
- Studios de la radio d'état.. avant
- Studios de la radio d'état.. après

RDV sur Facebook.

Pour être informé des nouveaux articles, cliquez sur le bouton "j'aime cette page", ci-dessous.

Merci à tous !

J'ai réalisé de nombreuses photos au cours de ma carrière, d'autres m'ont été fournies par les radiodiffuseurs ou d'anciens collègues, que je remercie.
A défaut de crédit de l'auteur d'une œuvre orpheline, les droits réservés sont d'application.
J'invite les auteurs concernées à me contacter par mail: michel chez fremy.be .
De ce fait je ne peux donner autorisation de reproduction.