Histoires de radio

Irlande:
Atlantic 252, un style offshore arrose le Royaume-Uni.




A peine débarrassée des radios pirates, des rumeurs circulaient selon lesquelles une station de radio commerciale en ondes longues va couvrir le Royaume-Uni.



L'aventure débute en 1989.
En 1989, la rumeur devient une réalité : La station « Atlantic 252 » a été lancée le 8 septembre 1989 à 8 heures du matin. Diffusée sur ondes longues 252 kHz par un émetteur de 500 kW installé à Summerhill, dans le comté de Meath, en Irlande.
Les studios d'Atlantic 252 étaient situés à Trim, un petit village à quelques kilomètres de l'émetteur. Le nom « Atlantic 252 » et le style rappelait Radio Luxemburg 208 et les stations offshore.

Une initiative de Radio Luxembourg.
Atlantic 252 appartenait à la société Radio Tara Ltd, une coentreprise entre de RTÉ (la radio publique d'Irlande) et la Compagnie Luxembourgeoise de Télédiffusion (Radio Luxembourg).
La CLT voulait reprendre les parts de marché que détenait au par-avant Radio Luxembourg 208 et RTÉ se trouvait un partenaire commercial plus crédible au Royaume-Uni.

Installée contre vents et marées.
La station a été la cible d'opposant à l'installation de l'émetteur et de son antenne de 248 mètres de haut. La décision d'installer le mât à Clarkstown s'est révélée impopulaire auprès de la population locale.
Les recours furent nombreux et la station est restée des années en se demandant de quoi demain serait fait. Les appels sont allés jusqu'à la Cour suprême après que la Haute Cour a annulé une décision qui avait donné le feu vert à son érection.

Un cheval de Troie en Grande Bretagne !
Outre les studios dans la petite ville de TRIM, la station s'installe au cœur de Londres : Un studio londonien était situé au 74 Newman Street, juste à côté d’Oxford Street. Il abritait dans ces murs « CLT UK Radio Sales », qui vendait du temps d’antenne pour Talk Radio, Atlantic 252 et County 1035.

Les résultats se dégrades.
Au fil des ans, la concurrence d’autres stations du même style a entraîné une chute de l'audience et des recettes d’Atlantic 252
Fin 2001, RTL Group souhaitait se retirer de la société Radio Tara Ltd.
RTL Group a proposé à RTÉ de se porter acquéreur des parts elle ne disposait pas des moyens financiers pour le rachat et encore moins pour poursuivre l'activité.

La chaîne sportive TEAMtalk rachète.
Pour finir, 80% des parts de Radio Tara Ltd ont été vendues à la chaîne sportive TEAMtalk, une station sportive basée au Royaume-Uni et RTÉ a conservé 20% des parts.
L'opération a beaucoup été critiquée à l'époque car la ministre des Arts, du Patrimoine, des Gaeltacht et des Îles, souhaitait que l'on empêche RTÉ de vendre sa part dans Radio Tara et souhaitait même un rachat par la radio publique des parts de RTL Group. L'accord a été passé sans que le gouvernement ne sois sollicité pour obtenir l'aide financière pour acquérir la participation de RTL Group.

La fin d'Atlantic 252.
La station a cessé ses émissions le jeudi 20 décembre 2001, après l’acquisition d’une participation de 80% dans sa société mère, Radio Tara Ltd, par la chaîne sportive TEAMtalk.
Les employés des studios ont été licenciés mais beaucoup, surtout parmi les DJ's était déjà partis lors des négociations de vente. Seuls les 5 personnes qui exploitaient l'émetteur ont gardé leurs emplois.

TEAMtalk 252 une courte expérience.
La station a été relancée le 11 mars 2002 sous le nom de TEAMtalk 252 : La station s'est consacrée au sport anglais, les programmes étaient réalisés depuis à Leeds en Grande-Bretagne. TEAMtalk était l'un des principaux fournisseurs de contenu sportif original et diffusait déjà dans le monde entier par la télévision et les satellites.
L'expérience fut courte et le 17 mars 2004, TEAMtalk 252 jette le gant !

Raidió Teilifís Éireann à 100%.
Cette fois, c'est RTÉ qui reprend l'émetteur pour diffuser une version de RTÉ Radio 1 avec quelques décrochages. Son but est de pouvoir supprimer ses émetteurs en ondes moyennes, vu que l'émetteur grandes ondes couvre toute l'île.
L'émetteur a été remplacé en 2007 par une nouvelle unité moins énergivore un émetteur TRAM.
La puissance est réduite à 300 kW maximum, vu que la couverture de la Grande-Bretagne n'est pas dans ses objectifs.

Le cadeau empoisonné.
Pendant 10 ans, RTÉ a permis aux expatriés irlandais d'écouter leur radio nationale sur grandes ondes. L'habitude a été prise et en 2014, RTÉ souhaite désactiver l'émetteur ondes longues pour se concentrer sur la FM, le DAB et l’accès numérique.

RTÉ souhaite se débarrasser du 252 Khz.
En 2015 la radio annonce que la réduction des coûts reste une priorité essentielle pour RTÉ « nous restons convaincus que l'onde longue a fait son temps » Elle annonce une réduction des heures pour 2016, en vue d'un arrêt complet.
En 2016 RTÉ a lancée une campagne de sensibilisation pour informer les auditeurs restants qu'il existe de meilleures alternatives.
La campagne fut un flop total car les grandes ondes vont beaucoup plus loin que les solutions de remplacement FM ou DAB !

Tout est fait pour dégoutter l'auditeur.
Vu le tollé général le radiodiffuseur a annoncé reporter sa décision initiale de supprimer le 252 kHz. Le service '252' restera en ondes jusqu'en 2017 mais, RTÉ émet 150 kW et, de nuit, 60 kW au lieu des 300 kW afin de réduire le confort d'écoute. Elle était de 500 kw au temps du premier émetteur d'Atlantic.

RTÉ, Nouvelle campagne en 2017.
«Tout comme le public qui avait migré de moyenne fréquence vers FM dans le passé, la fin de la longue vague est compensée par la disponibilité de RTÉ Radio 1 sur diverses plates-formes numériques via la télévision chez vous, le téléphone dans votre poche, la tablette sur votre ordinateur ou la radio numérique dans votre région ».
RTÉ passe sous silence que beaucoup d'auditeurs n'ont pas migré des ondes moyennes vers la FM mais des ondes moyennes vers les grandes ondes suite à des soucis de couverture !

Les auditeurs britanniques contre-attaquent.
Malgré ce sursis, une pétition lancée par des auditeurs britanniques "Les personnes âgées sont susceptibles d'être les plus durement touchées par la fermeture", affirme la pétition. "Beaucoup d'entre eux vont perdre ce lien puissant avec l'Irlande pour toujours."
La RTÉ indique que l'extension vise «à permettre aux auditeurs concernés de s'adapter plus longtemps et à donner à RTÉ l'occasion d'en apprendre davantage sur leur situation, l'accès à et l'utilisation des nouvelles technologies».
Le ministère des Affaires étrangères doit même mener des recherches avec RTÉ pour mesurer l'impact sur les Irlandais qui vivent au Royaume-Uni .

Nouvelle fin programmée... repoussée
Une nouvelle date avait été fixée au 30 juin 2019. Raidió Teilifís Éireann espèrait que Radio 1 obtiendrait l’autorisation de l'OFCOM pour déployer un réseau dans les grandes villes de Grande-Bretagne.
Finalement, le 25 avril 2019 a annoncé que l'OFCOM continuait a refuser l'accès de son DAB+ à la RTE car c'était une radio étrangère !
RTE encore une fois repoussé l'arrêt de l'émetteur grandes ondes et va entreprendre d'importants travaux de réparation de l'antenne. Les émissions sur grandes ondes vont se poursuivre pendant au moins deux ans mais une interruption pour effectuer les travaux est planifiée dans les prochains mois.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !

Autres articles pouvant vous intéresser..

Afrique
Afrique-du-Sud
Algerie
Ascension
Benin
Botswana
Burundi
Canaries
Congo-RDC
Erythree
Ethiopie
Gabon
Libye
Madagascar
Mali
Maroc
Rwanda
Sahara
Seychelles
Somalie
Soudan
Swaziland
Togo
Zambie
Amérique
Anguilla
Antigua
Argentine
Bonaire
Bresil
Canada
Costa-Rica
Cuba
Equateur
Etats-Unis
Guyane
Hawai
Honduras
Mexique
Montserrat
Venezuela
Asie
Afghanistan
Armenie
Chine
Coree-du-Nord
Coree-du-Sud
Emirats-Arabes
Georgie
Guam
Inde
Israel
Japon
Kazakhstan
Kirghizistan
Kuwait
Malaisie
Mariannes
Mongolie
Oman
Pakistan
Palestine
Philippines
Singapour
Sri-Lanka
Tadjikistan
Taiwan
Thailande
Yemen
Europe
Albanie
Allemagne
Andorre
Autriche
Belgique
Bielorussie
Bulgarie
Chypre
Danemark
Espagne
France
Grande-Bretagne
Grece
Hollande
Hongrie
Irlande
Islande
Italie
Liechtenstein
Lituanie
Luxembourg
Malte
Moldavie
Monaco
Offshore
Pologne
Portugal
Roumanie
Russie
Slovaquie
Slovenie
Suede
Suisse
Tchequie
Ukraine
Vatican
Océanie
Australie
Cook-Islands
New-Zealand
Nouvelle-Caledonie

Légendes des photos.

-
-
-
-
-
-
-

RDV sur Facebook.

Pour être informé des nouveaux articles, cliquez sur le bouton "j'aime cette page", ci-dessous.

Merci à tous !

J'ai réalisé de nombreuses photos au cours de ma carrière, d'autres m'ont été fournies par les radiodiffuseurs ou d'anciens collègues, que je remercie.
A défaut de crédit de l'auteur d'une œuvre orpheline, les droits réservés sont d'application.
J'invite les auteurs concernées à me contacter par mail: michel chez fremy.be .
De ce fait je ne peux donner autorisation de reproduction.