Histoires de radio

Inde:
DRM Couvrir à moindre coût un vaste pays en radio haute qualité




Le radiodiffuseur public indien All India Radio (AIR) a adopté la norme DRM Digital Radio Mondiale pour les transmissions radio numériques terrestres en ondes moyennes et ondes courtes.



Une solution compatible avec le réseau existant.
DRM est la formule miracle retenue pour couvrir une grande zone, de manière économique, avec un maximum de services et une haute qualité. Certains émetteurs utilisent le Simulcast afin de diffuser les anciens services de radio analogiques, comme par le passé, couplé avec les multiples services radiophoniques de qualité FM et des données connexes telles que : articles de presse multilingues, informations sur le trafic, alerte d'urgence, etc..
Le tout au moyen d'un seul émetteur en utilisant l'antenne actuelle.

La première phase de mise en service a été une réussite.
Sur les 35 émetteurs à ondes moyennes, d'une puissance allant de 20 kW à 1000 kW, AIR diffuse en DRM.
Deux d'entre eux travaillent en DRM pur et 33 en diffusion simultanée numérique + analogique. Parmi ses 33 émetteurs , 25 travaillent quotidiennement en DRM pur pendant une heure.
Deux émetteurs à ondes courtes sont également équipés DRM. Deux autres émetteurs à ondes courtes de 100 kW chacun sont en cours d'essai à New Delhi et devraient être opérationnels dans quelques mois pour desservir les pays voisins.
Les programmes DRM apportent déjà de nouveaux contenus à de nombreuses régions indiennes, qui n'étaient pas couvertes par l'AM ou la FM.

Réception DRM en voiture.
L'industrie automobile en Inde a investi dans le développement de récepteurs compatibles DRM. Les constructeurs équipent déjà les nouveaux modèles de radio DRM par défaut, sans frais supplémentaires pour les clients.
À la fin de 2017, il y avait environ 500 000 voitures équipées et au début de mai 2018, ce nombre dépassait les 800 000.
Hyundai a intégré des radios DRM dans tous ses modèles sauf un. Leur dernier modèle avec récepteur DRM est le Crêta : le SUV les plus populaires et les plus vendus en Inde.
Suzuki a incorporé des récepteurs DRM dans six modèles et tous leurs modèles devraient avoir des récepteurs DRM intégrés d'ici la fin du mois de décembre 2018.
En outre, Mahindra a installé DRM dans son modèle TUV.
Pour tous les récepteurs non DRM, une clé de réception DRM peut être branchée sur les systèmes audio existants dans les ports USB de la voiture ou sur l'entrée Aux afin de recevoir les signaux DRM.

Une ruée sur les nouveaux récepteurs.
Les ventes ont explosé au cours des derniers mois. Le récepteur de base, AVION, est en vente sur Amazone Indes. Le premier fabricant de radio indien, Communications Systems Inc., produit un récepteur DRM ambitieux: écran couleur, haut-parleurs stéréo, batterie rechargeable de 10 h et alimentation externe, télécommande détachable, enregistrement et lecture depuis une source externe, lecteur multimédia complet qui prend en charge tous les types de contenu numérique et bien entendu toutes les fonctionnalités spécifiques à DRM, y compris le texte avancé Journaline et la fonctionnalité d'avertissement d'urgence, même en mode veille.

De nombreux fabricants s'engagent sur cette voie.
Plusieurs autres sociétés indiennes développent des récepteurs DRM. Inntot Technologies, par exemple, a développé un récepteur DRM basé sur un processeur générique, qui devrait être très rentable est a été testé dans plusieurs villes d'Inde.
D'autres se lance, Inttot Technologies avait levé environ 0,5 million de $ dans le cadre de sa tournée de lancement auprès de la société de capital-risque Unicorn India Ventures pour le développement de solutions de récepteurs DRM et d'autres produits radiophoniques numériques.
GeekSynergy, une autre start-up créative en Inde, travaille à la mise au point d'un récepteur DRM à la fois abordable et complet, susceptible. La société travaille également à l'intégration de DRM dans les smartphones en utilisant l'une des puces les plus connues utilisées dans tous les téléphones cellulaires de marque.
Même la Chine s'engouffre dans ce marché : Gospell Digital Technology Co. Ltd. propose le GR-216 DRM, qui peut recevoir des signaux DRM dans les bandes AM et VHF. Les fonctions DRM principales telles que le texte avancé Journaline et l'EWF avec le réveil automatique du périphérique en mode veille sont prises en charge.

L'industrie d'Amérique Latine suit l'évolution.
Déjà la solution utilisée par l'Inde fait des émules : Titus SDR basé au Panama a développé un récepteur radio numérique multistandard et logicielle, prenant en charge les DRM dans toutes les bandes (LW, MW, SW, bandes VHF I, II, III) ainsi que DAB (+).
Titus SDR prend en charge l'ensemble des fonctionnalités DRM.
Le modèle dispose d'une fonction de point d'accès Wi-Fi, qui permet à tous les appareils mobiles compatibles Wi-Fi de se connecter au Titus et de recevoir tous les services DRM, y compris le streaming audio et le journal via leur navigateur Web standard.

AIR ne s'arrête pas en si bon chemin.
Alors que la phase I du projet national de DRM, qui se concentrait sur l'établissement du réseau d'émetteurs national sur ondes moyennes, a été terminée avec succès l'année dernière, la Phase II débute et se concentre sur l'optimisation de la couverture DRM, la qualité du service et l'intégration des complètes des services comme le service de texte Journaline montrant les flux d'informations RSS AIR.
Des services de DRM améliorés avec des transmissions de logos de service ont déjà été diffusés à New Delhi et à Bangalore et seront bientôt diffusés à Pune et Chennai, puis dans toute l'Inde.

Et les ondes courtes.
All India Radio, Delhi teste l'émetteur ondes courtes de 100 kW nouvellement installé en mode DRM depuis le début juin 2018 en diffusant 2 programmes sur 9950 kHz : sur le canal A Ourdou Service, et sur le canal B FM Rainbow. Les rapports d'écoute sont les bienvenus et peuvent être envoyés à: spectrum-manager@prasarbharati.gov.in

Exemple d'écoute dans les conditions les plus pénibles: à longue distance sur ondes courtes.

Et pendant ce temps là..
En Europe, le grand n'importe quoi !
On envoie à la mitraille des émetteurs compatible DRM, on fait sauter les pylônes ondes moyennes.
On s'apprete à faire de même avec la FM et on s'équipe péniblement et de manière très onéreuse de réseaux DAB.. qui ne couvrent que quelques zones en dentelles et ne couvriront jamais à 100% le pays.
Côté utilisateurs, on leur vend des récepteurs DAB, non compatibles DRM, qu'ils pourront certainement se défaire dans quelques années car en même temps d'autres pays modernisent leurs infrastructures avec de nouveaux émetteurs compatibles DRM, comme c'est le cas au Luxembourg, à Europe 1 en Allemagne, en Hongrie et l'Afrique du nord.
Côté opérateurs téléphoniques, on se frotte les mains car avec la radio IP, c'est l'utilisateur qui payera la réception de la radio via sa facture téléphonique.
D'autres pays suivent maintenant l'exemple indien.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !

Autres articles pouvant vous intéresser..

Afrique
Algerie
Ascension
Botswana
Burundi
Canaries
Congo-RDC
Erythree
Ethiopie
Gabon
Libye
Madagascar
Maroc
Rwanda
Sahara
Seychelles
Somalie
Soudan
Swaziland
Amérique
Anguilla
Antigua
Argentine
Bonaire
Bresil
Canada
Costa-Rica
Cuba
Equateur
Etats-Unis
Guyane
Hawai
Honduras
Mexique
Montserrat
Venezuela
Asie
Afghanistan
Armenie
Chine
Coree-du-Nord
Coree-du-Sud
Georgie
Guam
Inde
Israel
Japon
Kazakhstan
Kirghizistan
Kuwait
Malaisie
Mariannes
Mongolie
Oman
Pakistan
Palestine
Philippines
Singapour
Sri-Lanka
Tadjikistan
Taiwan
Yemen
Europe
Albanie
Allemagne
Andorre
Belgique
Bielorussie
Bulgarie
Chypre
Danemark
Espagne
France
Grande-Bretagne
Grece
Hollande
Hongrie
Italie
Liechtenstein
Lituanie
Luxembourg
Malte
Moldavie
Monaco
Offshore
Pologne
Portugal
Roumanie
Russie
Slovaquie
Suisse
Tchequie
Ukraine
Vatican
Océanie
Australie
New-Zealand
Nouvelle-Caledonie

Légendes des photos.

-
-
-
-
-

RDV sur Facebook.

Pour être informé des nouveaux articles, cliquez sur le bouton "j'aime cette page", ci-dessous.

Merci à tous !

J'ai réalisé de nombreuses photos au cours de ma carrière, d'autres m'ont été fournies par les radiodiffuseurs ou d'anciens collègues, que je remercie.
A défaut de crédit de l'auteur d'une œuvre orpheline, les droits réservés sont d'application.
J'invite les auteurs concernées à me contacter par mail: michel chez fremy.be .
De ce fait je ne peux donner autorisation de reproduction.