Histoires de radio

Hongrie:
Radio Kossuth, le respect des minorités linguistiques hongroises.




Alors que certains pays préfèrent ignorer la protection des minorités nationales dans une région de leur propre pays, la Hongrie assure même dans les pays voisins.



Couvrir les magyarophones.
La Hongrie n'a pas hésité à installer un nouvel émetteur ondes moyennes de 2000 kW pour couvrir les régions où vivent des magyarophones, soit environ 10 millions en Hongrie et 3 millions dans les pays limitrophes.

La station diffuse les programmes de radio Kossuth dans toute la Hongrie, la Slovaquie et une partie substantielle de l'Autriche, de la Croatie, de la Bosnie, de la Serbie et de la Roumanie.
De nuit, la station peut être captée dans de bonnes conditions dans toute l'Europe.

Après 18 mois de travail..
Le vieil émetteur a été remplacé par un émetteur ultra-moderne à semi-conducteur fourni par la société canadienne NAUTEL.
Il est composé de cinq blocs émetteurs d’une capacité de 400 kW chacun.
Les cinq blocs sont couplés pour produire une porteuse de 2 MW.
Outre la possibilité de DRM, la nouvelle installation a 3 grands avantages :

Sa consommation d'énergie est considérablement réduite.
L'installation est commandée à distance et ne nécessite plus de personnel sur place
Les différents modules peuvent être remplacés en charge, sans couper l'émetteur.

Une porte ouverte au DRM.
Le nouvel émetteur est capable de basculer entre le mode de diffusion AM analogique et le mode DRM numérique sur simple pression d'un bouton.

Ce petit bouton « DRM » est un véritable bâton de dynamite : Suite à la décision européenne d'imposer aux fabricants d'autoradios que le récepteur puissent capter les radios numériques, sans préciser la norme, il suffit que l'émetteur de Solt passe au DRM pour que les fabricants de radios doivent inclure ce système, s'il ne l'on pas encore fait !

Une relance des ondes moyennes.
A ceux qui prétendent que les ondes moyennes sont « finies », la Hongrie a fait un pied de nez et n'est pas prête d'abandonner cette gamme d'ondes !

Pire encore, ils ont fait des émules : La Slovaquie qui avait décidé d'abandonné les ondes moyennes a rééquipé un centre émetteur avec un émetteur de 25kW au lieu de 10 sur 1098 Khz pour le programme Sro 5 « Radio Patria » : la chaîne en hongrois de RTVS (Rozhlas a televízia Slovenska) .

L'ancien émetteur russe.
Le projet du premier émetteur à Solt remonte à 1972. La station a été construit par l'Union Soviétique en 1974 et inaugurée en 1975.

Les programmes étaient diffusés par deux émetteurs à tubes sous vide de fabrication soviétique.
Couplés, la puissance théorique de l'ensemble PSZV 2000 était déjà de 2000 kW. Mais au fil des 40 ans d'exploitation, la puissance et la qualité du son se sont dégradées.
Il faut dire que les émetteurs de l'époque soviétique n'étaient pas des modèle de qualité : Les émetteurs consommaient plus de 6400 kW : 2000 kW étaient envoyés vers l'antenne et le reste, soit 4400 kW, était dégagé en chaleur.
Le centre était alimenté par une ligne électrique haute tension de 120 kV qui passait au dessus du Danube.
L'antenne était constituée d' une tour en treillis de section triangulaire, haute de 303,6 m elle pesait 184,5 tonnes. L'ensemble reposait sur deux isolateurs cylindriques en céramique. La stabilité était assurée par trois rangées de câbles en acier séparés par des isolants en porcelaine.

Une remise à neuf complète.
Vu l'état de l'ancienne station, on ne peut parler de modernisation du centre émetteur mais de reconstruction car seul la structure du bâtiment pouvait être récupérée.

L’ancien émetteur de fabrication soviétique a été remplacé par un équipement de transmission moderne, à la fois plus efficace et plus économe en énergie que le précédent : le rendement est passé de 30% à plus de 90% et l'amélioration du circuit d'antenne a augmenté la zone couverte.
Outre le remplacement du matériel de transmission, le projet comprenait la reconstruction du poste haute tension de 120 kV et la pose de nouveaux câbles de terre.
Privé de son radiateur de 4400 kW l'isolation thermique du bâtiment a été réalisée, de nouvelles portes et fenêtres ont été installées. L'éclairage extérieur et intérieur ont été remplacés par des LED économe en énergie.
La station devant travailler sans personnel de permanence, la sécurité des installations a été revue, notamment par la construction d'une nouvelle clôture autour du site, l'installation d'un nouveau système de vidéosurveillance par radar et le renouvellement du système d'alarme incendie.

 

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !

Autres articles pouvant vous intéresser..

Afrique
Afrique-du-Sud
Algerie
Ascension
Benin
Botswana
Burundi
Canaries
Congo-RDC
Erythree
Ethiopie
Gabon
Libye
Madagascar
Mali
Maroc
Rwanda
Sahara
Seychelles
Somalie
Soudan
Swaziland
Togo
Zambie
Amérique
Anguilla
Antigua
Argentine
Bonaire
Bresil
Canada
Costa-Rica
Cuba
Equateur
Etats-Unis
Guyane
Hawai
Honduras
Mexique
Montserrat
Venezuela
Asie
Afghanistan
Armenie
Chine
Coree-du-Nord
Coree-du-Sud
Emirats-Arabes
Georgie
Guam
Inde
Israel
Japon
Kazakhstan
Kirghizistan
Kuwait
Malaisie
Mariannes
Mongolie
Oman
Pakistan
Palestine
Philippines
Singapour
Sri-Lanka
Tadjikistan
Taiwan
Yemen
Europe
Albanie
Allemagne
Andorre
Autriche
Belgique
Bielorussie
Bulgarie
Chypre
Danemark
Espagne
France
Grande-Bretagne
Grece
Hollande
Hongrie
Irlande
Italie
Liechtenstein
Lituanie
Luxembourg
Malte
Moldavie
Monaco
Offshore
Pologne
Portugal
Roumanie
Russie
Slovaquie
Slovenie
Suisse
Tchequie
Ukraine
Vatican
Océanie
Australie
New-Zealand
Nouvelle-Caledonie

Légendes des photos.

- Centre émetteur ondes moyennes Solt
- L'émetteur OM et l'antenne
- 5 unités 400 kw NAUTEL
- Couplage des unites
- Système de refroidissement
- Vue Google View
- Ancien émetteur PSZV 2000
- Ancien tableau de commande

RDV sur Facebook.

Pour être informé des nouveaux articles, cliquez sur le bouton "j'aime cette page", ci-dessous.

Merci à tous !

J'ai réalisé de nombreuses photos au cours de ma carrière, d'autres m'ont été fournies par les radiodiffuseurs ou d'anciens collègues, que je remercie.
A défaut de crédit de l'auteur d'une œuvre orpheline, les droits réservés sont d'application.
J'invite les auteurs concernées à me contacter par mail: michel chez fremy.be .
De ce fait je ne peux donner autorisation de reproduction.