Histoires de radio

Grande-Bretagne:
DRM : Digital Radio Mondiale, BBC World n'en démord pas.




Dans un article publié par Radio World, Nigel Fry, chef de la distribution pour le BBC World Service a réaffirmé l'intérêt du DRM sur ondes courtes et moyennes et lance un appel aux fabricants de récepteurs radio



Nogel Fry n'en démord pas et poursuit en rappelant "Recommandé par l'UIT, la radiodiffusion numérique par DRM a fait ses preuves dans les bandes ondes courtes et ondes moyennes. Ces bandes restent essentielles pour la diffusion internationale de services sans contraintes de barrages locaux, permettant dans notre cas à des millions de personnes d'accéder gratuitement au contenu de BBC News. Les marchés de la radio sont toujours là, le besoin d'audio de bonne qualité avec des améliorations de données est là. La BBC est désireuse d'exploiter DRM afin de livrer, sur des marchés clés, du contenu BBC exempt de barrages sous une forme facilement accessible."

Depuis sa création à la fin des années 90, le développement de Digital Radio Mondiale a été entièrement soutenu et amélioré par BBC World Service. Le DRM était considéré comme un remplacement efficace des transmissions AM analogiques. Lorsque nous considérons la rareté du spectre pour de nouvelles utilisations et que nous apprécions les caractéristiques des bandes de radiodiffusion, nous reconnaissons les formidables propriétés que celles-ci continuent d'offrir aux radiodiffuseurs pour offrir des programmes sur des distances et des zones parfois très difficiles. La numérisation de ces bandes avec un système tel que DRM offre de nombreux avantages supplémentaires au public et au diffuseur.

Par exemple, nous desservons l'un de nos marchés avec 32 émetteurs FM de faible puissance (chacun avec un rayon d'environ 40 km) et environ 20% du pays est couvert. Outre les coûts d'électricité pour ces émetteurs FM, il y a des coûts opérationnels liés à la dotation en personnel, au service et à la maintenance. À l'avenir, un seul émetteur DRM à ondes courtes avec une consommation d'énergie de 6 kW pourrait offrir au moins deux très bons services audio (plus données) et une couverture territoriale de 100%.

Lorsqu'il existe des fréquences et des sites à ondes moyennes, les diffusions DRM multicanaux (donc multilingues, aussi) peuvent être proposées dans une qualité améliorée, avec des factures d'énergie et des coûts de fonctionnement réduits.

Contrairement à l'analogique, le DRM permet d'utiliser une fréquence unique pour plusieurs émetteurs diffusant le même service sur une grande surface, ce qui permet une utilisation plus efficace du spectre.

DRM peut transformer la qualité des services sur les bandes AM pour être clair et libre de toute interférence et distorsion.

DRM fournit des informations textuelles et des images, pour compléter les programmes offrant ainsi une expérience améliorée à l'auditeur.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !

Autres articles pouvant vous intéresser..

Afrique
Ascension
Botswana
Burundi
Canaries
Congo-RDC
Erythree
Ethiopie
Gabon
Libye
Madagascar
Maroc
Rwanda
Sahara
Seychelles
Soudan
Swaziland
Amérique
Antigua
Argentine
Bonaire
Canada
Costa-Rica
Cuba
Equateur
Etats-Unis
Guyane
Montserrat
Venezuela
Asie
Armenie
Chine
Coree-du-Nord
Coree-du-Sud
Georgie
Guam
Iran
Israel
Japon
Kuwait
Mariannes
Mongolie
Pakistan
Palestine
Philippines
Sri-Lanka
Taiwan
Europe
Albanie
Allemagne
Andorre
Belgique
Bielorussie
Bulgarie
Chypre
Danemark
Espagne
France
Grande-Bretagne
Grece
Hollande
Italie
Lituanie
Luxembourg
Malte
Moldavie
Monaco
Offshore
Pologne
Portugal
Roumanie
Russie
Slovaquie
Suisse
Tchequie
Ukraine
Vatican
Océanie
Australie
New-Zealand

Légendes des photos.

-
-
-

RDV sur Facebook.

Pour être informé des nouveaux articles, cliquez sur le bouton "j'aime cette page", ci-dessous.

Merci à tous !

J'ai réalisé de nombreuses photos au cours de ma carrière, d'autres m'ont été fournies par les radiodiffuseurs ou d'anciens collègues, que je remercie.
A défaut de crédit de l'auteur d'une œuvre orpheline, les droits réservés sont d'application.
J'invite les auteurs concernées à me contacter par mail: michel chez fremy.be .
De ce fait je ne peux donner autorisation de reproduction.