Histoires de radio

Coree-du-Sud:
KBS et bien d'autres: Il y a du monde sur les ondes coréennes !




Lorsque l'on parle des émissions vers l'étranger de la Corée du Sud, on pense à KBS World Radio, mais il existe d'autres radios qui concentrent leurs moyens exclusivement vers le nord.



Clandestines ou initiatives gouvernementales cachées ?
Trois stations proches du pouvoir sud-coréen, « Voice of the People », «Echo of Hope » et « Voice of the Freedom » diffusent en coréen vers la Corée du Nord.
Les stations de propagande « Voice of the People » et « Echo of Hope », qui luttent contre la désinformation de l'autre camps, sont à l'image de ce que fut RFE/RL dans les années 50. Les deux stations s'étaient faites passer pour des radios indépendantes du gouvernement sud-coréen mais elles ont longtemps été supposées gérées par le Service National de Renseignement. La troisième était une volonté de l'armée pour encourager les défection dans les forces armées du nord.

Voice of the People
La station a été créée en juin 1986 par le Syndicat coréen des travailleurs (en fait, Service national sud-coréen des renseignements) .
Nous vous proposons quelques photo de son centre émetteur situé à Go Yang qui a été mis au jour par le site North Korea Tech northkoreatech.org .
Comme vous pouvez le voir, l'endroit est très bien gardé : routes barrées, miradors, double clôture, gardes et même des panneaux « anti-bruits » dans une zone désertique.. pour couper la vue de la station aux usagers de l'autoroute voisine.
La station dispose d'émetteurs ondes courtes dont la puissance serait de 50 kw. Ils seraient au nombre de 6.
Les émissions sont diffusées tous les jours de 5h30 à 23h30 heure locale sur de nombreuses fréquences, 3480 3912 4450 4557 6600 et 6518 . Vous reconnaîtez vite les programmes, ils sont d'un style ennuyeux, comme vous pouvez l'entendre.
Fréquences actualisées: http://www.shortwaveschedule.com/index.php?station=614

Echo of Hope.
A l'origine, en 1968, cette station appartenait à l'Union générale des compatriotes d'outre-mer  « Voice of Hope », en réalité Service national sud-coréen des renseignements , elle diffusait sur 6040 Khz en anglais et coréen.
A partir de 1973, la station se fera ensuite connaître sous le nom de « Echo of Hope ». Le signal d'interval était le bruit de la cloche sacrée du roi Sengdok-wang et la musique d'ouverture était le chant Coréen Arirang.
Rien ne filtre sur les moyens de diffusion : Les enregistrements des fréquences à l'High Frequency Co-ordination Conference sont faits pour dissimuler la situation exacte ! Après des recherches on a déterminé que les émissions provenaient bien de 2 centres émetteurs.
- Le premier centre émetteur, annoncé près de Séoul, est composé de 2 émetteurs ondes courtes de 10 kw et d'un de 100kw (sous réserve) et un émetteur ondes moyennes situés au centre émetteur de Hwaseong (37°12'43.2"N 126°46'37.1"E) : les antennes OC se trouvent juste au côté sud-ouest des bâtiments et les 2 pylones ondes moyennes au nord diffusent KBS3 (500 Kw).
- L'autre centre émetteur est situé à Jeongnam-myeon dans la province de Gyeonggi-do (37°09'31" N 126°59'38.0" E), il disposerait de 4 émetteurs de 100 kw (sous réserve). On y trouve aussi 4 pylônes d'une antenne directive sur ondes moyennes, vestiges de la guerre psychologique de 2004 à 2010.
Les émissions sont sur les ondes de 6h00 à 24h00 locale. Voici le lien pour les fréquences actualisées: http://www.shortwaveschedule.com/index.php?station=630

Voice Of The Freedom.
La troisième radio lancée par la pouvoir est « Voice Of The Freedom ». C'était au départ une expérience ratée de la défense: « Voice of Freedom » a commencé il y a plusieurs années en FM le long de la frontière mais les ondes n'étaient reçues que dans les village frontaliers (on s'en serait douté!).
Une portée légèrement supérieure aux haut-parleurs placés le long de la frontière. Il ne faut pas que le rôle de ces émissions de propagande sont destinées à convaincre les militaires nord-coréen à déserter pour se réfugier au sud !
La station a ensuite été diffusé sur 6135 kHz depuis son émetteur de 10 kW à Hwaseong (37°12'44.2"N 126°46'37.7"E) dans la province de Gyeonggi-do.
Ce centre abrite aussi des émetteurs de la KBS.
Les ondes courtes permettent de couvrir l'ensemble du nord. Voici les fréquences actualisées : http://www.shortwaveschedule.com/index.php?station=927

Et l’éphémère MND Radio.
La radio du Ministère de la Défense Nationale a commencé à diffuser à la fin de 2011 et a continuellement augmenté ses heures de diffusion et le nombre de fréquences qu'elle utilise dès l'année suivante.
L'identité précise de la station de radio est un mystère - elle ne fournit aucun détail sur l'air et n'a pas de site Web
La station a diffusé sporadiquement et a été plusieurs fois mise à l'arrêt
Elle diffusait depuis les centres émetteurs de ChunCheon et Gimje dans la bande des 49 mètres.
Le Ministère de la Défense Nationale n'avait jamais reconnu officiellement la station. La station a disparu des ondes en octobre 2013.

KBS Hanminjok Bangsong.
KBS Hanminjok Bangsong ou KBS Radio Korean Ethnicity est l'ancienne KBS Radio Liberty Social Education qui était une station de propagande contre le régime du nord.
En juin 2000, suite à la déclaration conjointe entre le nord et le sud, elle a arrêté ses attaques contre le régime du nord dans le cadre d'un accord de réciprocité. Depuis 2007, la chaîne s'est transformée en émission spéciale pour les Coréens qui vivent en Extrème-Orient, en Russie et en Chine. Elle diffusesur ondes moyennes et sur un émetteur ondes courtes
972 kHz avec 1500 Kw depuis Dangjin .
1170 kHz avec 500 Kw depuis Kinjae (le centre émetteur de KBS World).
6015 Khz 100 Kw à Hwaseong.

Le « Kimjamming » en réponse.
Il ne restait plus qu'une alternative à la Corée du Nord: Le brouillage des émissions étrangères.
Contrairement au brouillage d'Europe de l'Est, en Corée du Nord, il semblerait que le brouillage sur ondes courtes provient des même centres émetteurs qui diffusent la Voix de la Corée : la radio internationale de Corée du Nord.
Un brouillage aléatoire dont le niveau varie en fonction de la tension politique ou d’événements qu'il faut cacher à la population.
En réalité, la production d'électricité ne permet pas de faire fonctionner l'ensemble des installations et les pannes sont nombreuses, c'est pour cette raison que les activités de brouillage radio ne sont pas toujours cohérentes et sont parfois interrompues par des pannes de courant.
Des négociation entres les Corée , en 2012, a permis d'arrêter le brouillage contre les 2 radiodiffuseurs officielles et entraîne l'arrêt des émetteurs ondes moyennes dirigés vers l'autre partie de la Corée. Le brouillage a continué contre toutes les autres stations, étrangères ou clandestines.

La censure de l'information.
Ces stations exaspèrent Kim Jong Un et la limitation du brouillage ne signifie en rien la liberté de l'information.
La loi interdit l'écoute des stations étrangères et les récepteurs sont bloqués sur la fréquence de Radio Pyongyang afin d'interdire aux nord-coréen d'écouter les stations étrangères.
Reste aux Coréens du nord de modifier le récepteur ou d'acheter sous le manteau les récepteurs chinois de contre-bande pour écouter les stations étrangères.
Il est a noter que dans ce pays, la censure d'Internet est radicale : L'internet nord coréen ressemble plus à un Intranet et les accès sont très limités et tracés. Inutile de se lancer dans le streaming, le podcast ou la webradio, les ondes courtes reste le moyen le plus efficace pour couvrir tout le pays.

Il y a du monde sur les ondes coréennes !

Voici l'éventail des moyens mis en œuvre par la Gouvernement Sud-Coréen pour diffuser vers le Nord. Dans un autre article, nous nous consacrerons aux autres stations qui diffusent vers la Corée du Nord.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !

Autres articles pouvant vous intéresser..

Afrique
Afrique-du-Sud
Algerie
Ascension
Benin
Botswana
Burundi
Canaries
Congo-RDC
Erythree
Ethiopie
Gabon
Libye
Madagascar
Mali
Maroc
Rwanda
Sahara
Sao-Tome
Seychelles
Somalie
Soudan
Swaziland
Togo
Zambie
Amérique
Anguilla
Antigua
Argentine
Bonaire
Bresil
Canada
Costa-Rica
Cuba
Equateur
Etats-Unis
Guyane
Honduras
Mexique
Montserrat
Venezuela
Asie
Afghanistan
Armenie
Chine
Coree-du-Nord
Coree-du-Sud
Emirats-Arabes
Georgie
Inde
Israel
Japon
Kazakhstan
Kirghizistan
Kuwait
Malaisie
Mongolie
Oman
Ouzbekistan
Pakistan
Palestine
Philippines
Singapour
Sri-Lanka
Tadjikistan
Taiwan
Thailande
Turquie
Yemen
Europe
Albanie
Allemagne
Andorre
Autriche
Belgique
Bielorussie
Bulgarie
Chypre
Danemark
Espagne
France
Grande-Bretagne
Grece
Hollande
Hongrie
Irlande
Islande
Italie
Lettonie
Liechtenstein
Lituanie
Luxembourg
Malte
Moldavie
Monaco
Norvege
Offshore
Pologne
Portugal
Roumanie
Russie
Slovaquie
Slovenie
Suede
Suisse
Tchequie
Ukraine
Vatican
Océanie
Australie
Cook-Islands
Guam
Hawai
Mariannes
New-Zealand
Nouvelle-Caledonie
Palau

Légendes des photos.

- Go Yang Voice of the People (northkoreatech)
- Go Yang Voice of the People (northkoreatech)
- Gyeonggi-do (photo Google Earth)
- Hwaseong (photo Google Earth)
- Dangjin 1500 Kw O.M. (photo Google Earth)
- Kinjae

RDV sur Facebook.

Pour être informé des nouveaux articles, cliquez sur le bouton "j'aime cette page", ci-dessous.

Merci à tous !

J'ai réalisé de nombreuses photos au cours de ma carrière, d'autres m'ont été fournies par les radiodiffuseurs ou d'anciens collègues, que je remercie.
Si vous ne souhaitez pas qu'une photo soit publiée j'invite l'auteurs et la personne photographiée à me contacter par mail: michel chez fremy.be .