Histoires de radio

Congo-RDC:
De la RNB à la Voix de la Concorde pour devenir Radio Léo.




Née pour couvrir la Belgique occupée pendant la guerre, la station de Léopoldville allait devenir la Voix de la Concorde et ensuite Radio Léo.



Belgique, Londres et Léopoldville.
Le Gouvernement belge en exile à Londres n'avait pas de droit de regard sur les émissions « Radio Belgique » du service français le la BBC.
L'idée est alors venue de créer une station du Gouvernement belge qui diffuserait depuis le Congo sur ondes courtes vers la Belgique.
Pour mener à bien cette entreprise, le Gouvernement en exile à Londres créa l'Office de Radiodiffusion Nationale Belge en 1940. Cette initiative était indépendante de Radio Congo Belge et ne dépendait pas des autorités coloniales.

Une station OC à Léopoldville.
L'idée d'une station au Congo Belge ne déplaisait pas aux Anglais et aux Américains qui y voyait une possibilité de relais.
Dès le début de l'année suivante, un émetteur RCA de 50 kw est installé à Léopoldville (aujourd'hui Kinshasa).
Pendant la guerre, beaucoup de programmes ont été transmis vers Léopoldville par les émetteurs ondes courtes de la BBC. Cette dernière s'est aussi servi des émetteurs de l'ORNB comme relais pour des émissions vers les forces alliées au moyen-orient.

Des Africains à la radio.
Comme nous l'avons dit, l'ORNB était autonome de Radio Congo Belge, cette dernière avait aussi des émetteurs ondes courtes de faibles puissances (250 w à 10 kw) pour assurer sa couverture nationale.
Il est à noter que Radio Congo Belge était une radio qui diffusait exclusivement des émissions pour les colons, elle ignorait les langues locales et son personnel était exclusivement européen. De son côté l'ORNB a fait appel à des Africains pour construire la station et ensuite pour les former et devenir techniciens. Un pied de nez à l'attitude de Radio Congo Belge!

La Voix de la Concorde, un succès mondial.
Au cours de la guerre et dans les années qui ont suivi, la station a continué et développé ses émissions. Son simple rôle de couvrir la Belgique a été dépassé: Elle est devenue les émissions mondiales de la Belgique sous le pseudonyme de « La Voix de la Concorde ».. un succès mondial!

Retour dans la mère-patrie.
Après la guerre l'Institut National de Radiodiffusion a pris la place de l'ancienne Radio Nationale Belge et repris progressivement la place de l'O.R.N.B.
En 1952, les émissions mondiales de l'I.N.R. ont fait mouvement vers Bruxelles et son centre émetteur de Wavre.
Voulant marquer le changement, la station change de nom et devient « La Voix de l'Amitié »

La station de Léo devient un relais de Wavre.
Pendant quelques années encore, le centre émetteur de Léopoldville resta actif comme station relais des émissions mondiales belges « La Voix de l'Amitié » vers l'Amérique. La position de Léopoldville était meilleure que Wavre pour arroser ce continent.

L'indépendance du Congo
En prévision de l’indépendance du Congo en 1960, l'I.N.R. a mis fin à l'exploitation du centre émetteur ondes courtes de Léopoldville : Le Centre émetteur de Wavre a procédé à l'installation d'antennes vers l'Amérique et les 2 antennes rideaux vers l'Afrique ont été remplacées par 4 nouvelles afin d'augmenter la capacité de diffusion vers l'ancienne colonie.

Les émissions mondiales de Radio Léo.
Le 24 novembre 1960, au lendemain de l'indépendance, malgré que la Radiodiffusion Nationale de la République du Congo ne disposait que de faibles moyens, elle a tenu de garder le lien affectif et un contact permanent entre la mère-patrie et les Congolais de l’étranger, principalement en Belgique.
Les autorités mirent sur pied un service spécial à leur intention. Ce sont les Émissions Mondiales à destination de l’Europe de la Radiodiffusion Nationale de la République du Congo diffusées chaque jour de 18 h à presque 21h.

Garder le contact avec les Congolais de l’étranger
Une importante équipe est créée et la grille des programmes était variée. Elle allait des flashes aux bulletins d’information en passant par les émissions de divertissement et de variété.
Les Congolais d’Europe pouvaient suivre sur ces ondes de nombreuses émissions : Concert des auditeurs, Congo terre de beauté animée par Albert Mongita, La semaine politique congolaise du chroniqueur Capella, le journal parlé par Cécile Robert, Jean Dievi  ou Léon Vumbi, le bulletin des nouvelles dans les quatre langues nationales, la musique congolaise moderne sans oublier des émissions spécialement conçues pour les Congolais de l’étranger.

A la conquête d'auditeurs européens.
La musique occidentale était aussi balancée pour capter l’oreille des auditeurs européens. Hélas, dans le climat tendu de l'époque, les médias belges n'en ont pas fait écho. De plus, il faut dire qu'en Europe, l'écoute des ondes courtes n'était pas très répandue.

Le service d'écoute en souvenir.
Dans le souci de porter des améliorations sur la chaîne, un service d’écoute y était couplé. Sa tâche était de faire quotidiennement un rapport détaillé sur le déroulement des émissions, les interférences et les brouillages qui entachaient les fréquences de la radio.
Ces rapports constituent aujourd’hui des archives où se trouve une partie de l’histoire du Congo pendant les premiers mois de son indépendance.

La fin d'un rêve.
Le Service mondial de Radio Léo était une heureuse initiative mais, dans le climat post-colonial, l'instabilité du pays a mis rapidement fin au projet : Les émissions de Radio Léo vers l'Europe ont cessé vers le 20 février 1961.

Merci à Samuel Malonga et à Mbokamosika.com pour l'aide apportée à la rédaction de cet article. Si la radio en R.D. du Congo vous intéresse, je vous recommande ce lien.

http://www.mbokamosika.com/article-la-radio-au-congo-belge-107281641.html

 

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !

Autres articles pouvant vous intéresser..

Afrique
Afrique-du-Sud
Algerie
Ascension
Benin
Botswana
Burundi
Canaries
Congo-RDC
Erythree
Ethiopie
Gabon
Libye
Madagascar
Mali
Maroc
Rwanda
Sahara
Seychelles
Somalie
Soudan
Swaziland
Togo
Zambie
Amérique
Anguilla
Antigua
Argentine
Bonaire
Bresil
Canada
Costa-Rica
Cuba
Equateur
Etats-Unis
Guyane
Hawai
Honduras
Mexique
Montserrat
Venezuela
Asie
Afghanistan
Armenie
Chine
Coree-du-Nord
Coree-du-Sud
Emirats-Arabes
Georgie
Guam
Inde
Israel
Japon
Kazakhstan
Kirghizistan
Kuwait
Malaisie
Mariannes
Mongolie
Oman
Pakistan
Palestine
Philippines
Singapour
Sri-Lanka
Tadjikistan
Taiwan
Thailande
Yemen
Europe
Albanie
Allemagne
Andorre
Autriche
Belgique
Bielorussie
Bulgarie
Chypre
Danemark
Espagne
France
Grande-Bretagne
Grece
Hollande
Hongrie
Irlande
Islande
Italie
Liechtenstein
Lituanie
Luxembourg
Malte
Moldavie
Monaco
Offshore
Pologne
Portugal
Roumanie
Russie
Slovaquie
Slovenie
Suede
Suisse
Tchequie
Ukraine
Vatican
Océanie
Australie
Cook-Islands
New-Zealand
Nouvelle-Caledonie

Légendes des photos.

- Le centre émetteur OTC à Leo
- La Voix de la Concorde en français
- QSL de la BBC en 45 depuis Léo
- QSL La Voix de la Concorde
- Les seuls souvenirs de Radio Leo

RDV sur Facebook.

Pour être informé des nouveaux articles, cliquez sur le bouton "j'aime cette page", ci-dessous.

Merci à tous !

J'ai réalisé de nombreuses photos au cours de ma carrière, d'autres m'ont été fournies par les radiodiffuseurs ou d'anciens collègues, que je remercie.
A défaut de crédit de l'auteur d'une œuvre orpheline, les droits réservés sont d'application.
J'invite les auteurs concernées à me contacter par mail: michel chez fremy.be .
De ce fait je ne peux donner autorisation de reproduction.