Histoires de radio

Bulgarie:
Kostinbrod: émetteur de la guerre froide, toujours en activité.




Le Centre émetteur ondes courtes de Spaceline Bulgaria loue ses émetteurs comme relais à aux radiodiffuseurs.



Pendant la guerre froide, Radio Predavatelen Telegrafen Tsentur était alors sous la juridiction du Ministère des Tranports et des communications.
En bulgarie, les activités de radiodiffusion, de radio-transmissions de communications point à point et de brouillage des émissions de l'ouest se côtoyaient dans les mêmes centre émetteur.

Le centre émetteur de Kostinbrod
Le centre dont nous allons parler, se trouve à 20 kilomètres au nord-ouest de Sofia, entre la rivière Belichka et la ligne de chemin de fer Sofia Belgrade.

Il a été construit à partir de la fin des années 50, c'était un des principaux centres de transmissions OC avec Stolnik, et Plovdiv et le seul encore en service.

Sous haute protection, le terrain de 900m x 400m était clôture par une enceinte de 2 m de haut avec des fils barbelés. Un détachement de la milice composée de 9 hommes et de 6 chiens policiers montaient la garde. La majorité des gardes vivaient dans la station avec leurs familles.

Le personnel technique était transporté par bus spécial et étaient soigneusement fouillé à l'entrée et à la sortie. Le seul étranger qui l'a visité et travaillé à l'époque était un agent de la CIA : C'était dans les années 60 !

Une organisation à la Soviétique.
L'organisation du centre était très hiérarchisée et divisée en 4 sections :

« Operativna Sektsiya » la section des opérations était responsable de la diffusion, elle passait une bonne partie de son temps au réglages des émetteurs de brouillage et occupait deux étages du bâtiment principal. Le personnel de la section opérations était réparti en 4 brigades de 11 personnes. Chaque brigade, qui travaillaient à poses, comprenaient 1 ingénieur, 4 à 5 techniciens dont au moins 1 spécialisé en brouillage, 1 opérateur du son spécialisé en brouillage et des ouvriers.

« Remontna Sektsiya » le service de maintenance était installé dans le bâtiment des studios. La section était divisée en quatre brigades : La brigade laboratoire comprenait 2 ingénieurs et deux techniciens spécialisés. La brigade maintenance 1 ingénieur et 6 à 9 techniciens. La brigade haute-tension était composée de 5 à 6 techniciens.

« Antenna,Sektsiya » composée de 12 employés responsables de l'entretien des antennes.

« Administrativna Sektsiya) le service administratif comptait 15 employés.

Dans les années 60, la station occupait au total près de 100 personnes,

Un parc de 14 émetteurs au temps de la guerre froide.
Le centre émetteur disposait de 14 émetteurs pour les différentes activités :
- Les émissions de Radio Sofia
- Les émissions de Radio Moscou
- La diffusion des informations de BTA : l'agence de presse bulgare ,
- Les bulletins du service météorologique,
- Les transmissions officiel du Gouvernement bulgare,
- Les transmissions télégraphique avec les autre pays de l'est,
- Les liaisons télex entre Sofia et Msocou

Les émetteurs n° 1 2 3 et 4
Le service de propagande russe les utilisait pour diffuser les émissions de Radio-Moscou en Anglais, Français, Allemand et Arménien. Ces émetteurs avaient une puissance de 50 kW, il pouvaient être couplés pour développer 200 kW. Ils étaient de fabrication russe du type SNEG et avaient été donnés et installés par les Soviétiques. Ces services de relais de Radio Moscou via la Bulgarie ont pris fin en 1993.

Les émetteurs n° 5 et 6
Le service de propagande bulgare utilisait les pour les émissions de Radio Sofia en Bulgare, Anglais, Français, Allemand, Espagnol, et Arabe vers l'Europe de l'Ouest, l'Afrique, le Moyen-Orient et l'Amérique. De fabrication russe du type SNEG, ces émetteurs avaient une puissance de 50 kW.

L'émetteur n° 7
Il était exclusivement utilisé pour les liaisons point à point avec Paris Buenos Aires, Cuba, et Pekin. Il était également de fabrication russe, modèle KB15/25, sa puissance pouvait varier entre 15 et25 kW.

L'émetteur n° 8
De fabrication bulgare, il était une copie des émetteurs américains de la navy et était affecté exclusivement à la transmission des bulletins météorologiques. C'était un type ancien de 5 kW à refroidissement par eau et a été remplacé par un émetteur soviétique à air.

L'émetteur n° 9
Installé en 1961, il servait à la transmission des informations de l'agence de presse bulgare BTA. Il avait une puissance de 5 kW, c'était un KB5 Soviétique.

L'émetteur n° 10
Il était de fabrication italienne. Il était affecté au brouillage de l'émetteur ondes moyennes de Radio Europe Libre.

L'émetteur n° 11
Il n'avait qu'une puissance de 500 w et était utilisé exclusivement en télégraphie surtout avec Prague. L'émetteur a ensuite été renouvelé pour augmenter la puissance. Il utilisait une antenne rhombique.

L'émetteur n° 12
Il assurait les liaisons avec Paris Buenos Aires et Pekin comme l'émetteur n°7. C'est un ancien émetteur de l'U.S. Navy. Les pièces de rechange ont rapidement manqué et les techniciens de la station le réparaient en l'adaptant aux pièces soviétiques. C'est également eux qui ont réalisé l'émetteur n°8

L'émetteur n° 13
Le service de contre propagande l'utilisait pour brouiller la Voix de l'Amérique, Radio Free Europe, la BBC et Radio Vatican et autres émetteurs de l'ouest qui diffusait vers l'Union Soviétique. Il servait également d'émetteur de secours pour les liaisons télégraphiques.

L'émetteur n°14
Également de fabrication maison, c'était aussi un reproduction de l'émetteur US Navy n°12 ! Il était utilisé pour les liaisons télégraphiques et a aussi été remplacé en 11962 par un KV5 soviétique

Les antennes.
Le site disposait de 22 antennes ondes courtes
8 antennes dipôles à cage à polarisation verticale directionnel type VGDSH soviétiques
6 antennes dipôles
6 antennes double-rhombiques (losanges non réversibles) qui ont été ensuite remplacées par des VGDSH
1 antenne ondes moyennes.
Originalité des pays de l'est : les pylônes étaient peints en jaune et noir au lieu du blanc et rouge traditionnel. Ils était très visibles pour les avions volant à basse altitude mais se confondaient avec les couleurs du sol et n'étaient pas visible en haute altitude par les avions espions.

Document de la CIA de 1962, déclassifié en 2014)
A= Emetteurs B= Administration C= Maintenance D= Habitation gardes E=Piscine refroidissement F= Entrepot G= Pompes H= Poste de la Milice

Alimentation électrique.
Le centre était alimenté par des câbles souterrains venant de 2 centrales indépendantes. Un groupe électrogène pouvait alimenter au maximum 2 émetteurs.

Autres équipements
La station avait 6 récepteurs de fabrication Tchèque, soviétiques et bulgare pour monitorer les activités de brouillage. Le centre d'écoute était situés dans le centre de control à Sofia (non code KKTS).

Développement de la station :
Dans les année 1970 et 1980, les émetteurs de radiodiffusion ont été remplacés par des unités de 100 kW de fabrication russe et ensuite un de 250 kW de chez RIMR de Saint-Pétersbourg et le reseaux d'antennes a été remplacé.
En 2003, La station est passée sous le contrôle de Bulgaria Telecom, comme tous les émetteurs du pays.
En 2008, Bulgaria Telecom entre dans du groupe TDF et la station de Kostinbrod se lance dans la diffusion en numérique.
Le 31 janvier 2013, on annonce la fin de la station ondes courtes pour des raisons budgétaires.

En 2014, Spaceline a repris l'exploitation du site et y a investi.
Cette société avait été créée en 1995 comme société de services en installations et entretien d'émetteurs. Par la suite, Spaceline a voulu se spécialiser pour les services de transmission avec une couverture mondiale sur ondes courtes. Toutes les émetteurs ont été convertis en DRM afin d'être capable d'émettre non seulement en AM, mais aussi en DRM.



 

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !

Autres articles pouvant vous intéresser..

Afrique
Afrique-du-Sud
Algerie
Ascension
Benin
Botswana
Burundi
Canaries
Congo-RDC
Erythree
Ethiopie
Gabon
Libye
Madagascar
Mali
Maroc
Rwanda
Sahara
Sao-Tome
Seychelles
Somalie
Soudan
Swaziland
Togo
Zambie
Amérique
Anguilla
Antigua
Argentine
Bonaire
Bresil
Canada
Costa-Rica
Cuba
Equateur
Etats-Unis
Guyane
Honduras
Mexique
Montserrat
Venezuela
Asie
Afghanistan
Armenie
Chine
Coree-du-Nord
Coree-du-Sud
Emirats-Arabes
Georgie
Inde
Israel
Japon
Kazakhstan
Kirghizistan
Kuwait
Malaisie
Mongolie
Oman
Pakistan
Palestine
Philippines
Singapour
Sri-Lanka
Tadjikistan
Taiwan
Thailande
Turquie
Yemen
Europe
Albanie
Allemagne
Andorre
Autriche
Belgique
Bielorussie
Bulgarie
Chypre
Danemark
Espagne
France
Grande-Bretagne
Grece
Hollande
Hongrie
Irlande
Islande
Italie
Lettonie
Liechtenstein
Lituanie
Luxembourg
Malte
Moldavie
Monaco
Norvege
Offshore
Pologne
Portugal
Roumanie
Russie
Slovaquie
Slovenie
Suede
Suisse
Tchequie
Ukraine
Vatican
Océanie
Australie
Cook-Islands
Guam
Hawai
Mariannes
New-Zealand
Nouvelle-Caledonie
Palau

Légendes des photos.

-
-
-
-
-
-
-
-

RDV sur Facebook.

Pour être informé des nouveaux articles, cliquez sur le bouton "j'aime cette page", ci-dessous.

Merci à tous !

J'ai réalisé de nombreuses photos au cours de ma carrière, d'autres m'ont été fournies par les radiodiffuseurs ou d'anciens collègues, que je remercie.
Si vous ne souhaitez pas qu'une photo soit publiée j'invite l'auteurs et la personne photographiée à me contacter par mail: michel chez fremy.be .