Histoires de radio

Belgique:
OST, la station radiomaritime d'Ostende à Middelkerke




A l'heure ou la célèbre station radio-maritime Ostende Radio est démantelée pour devenir une zone exclusivement naturelle, revenons sur son histoire.



Le transfert d'Ostende à Middelkerke
Le transfert d'Ostende à Middelkerke a été initié par la direction de "Télégraphes et des Téléphones", le nouveau propriétaire des lieux.

En 1932, la station s'installe à Middelkerke, elle a gardé son nom d'« Ostende Radio » et son indicatif .
Dès l'année suivante, il était possible de téléphoner depuis les navires de la ligne Ostende Douvres vers le réseau téléphonique belge.

Depuis 1938, la station n'a cessé de se développer au moyen d'émetteurs, fabrication maison, construits par l'Administration des télégraphes et des téléphones au centre de Ruiselede.
La station de Middelkerke s'est aussi développé sur ondes courtes et deux tours de transmission, hautes de 65 m. ont été construites.

En 1944, à la fin de la guerre, les allemands ont complètement détruit les installations.

En 1945, un émetteur provisoire a été mis en service sur l'ancien site d'Ostende Radio qui a pu ainsi reprendre ses émissions en septembre.

En 1946, les mats ont été reconstruits à Middelkerke, qui a pu reprendre ses activités et la station de réception de Stene a été télécommandée depuis Middelkerke. Les émetteurs travaillaient en ondes moyennes  405 à 535 kHz et sur ondes courtes.

En 1949, Middelkerke était équipé de deux émetteurs de téléphonie à ondes moyennes supplémentaires construits à Bruxelles et d'un troisième mât émetteur. Elle disposait alors de 7 émetteurs:
3 de télégraphie à ondes moyennes de 2 KW;  2 de télégraphie à ondes courtes de Collins 5 KW; 2 de téléphonie à ondes moyennes.

En 1955, Ostende Radio pris le contrôle de la station de Ruiselede afin d'augmenter sa capacité en ondes courtes.

En 1956, la station de Middelkerke s'est équipée d'une installation de réception ondes courtes et des signaux de détresse automatique sur 500 kHz

En 1961, les pylônes de 60 m. ont également accueilli les antennes VHF.

En 1964, Un centre de réception a été mis en service le 1er avril 1964 à Oudenburg . 

En 1965, "Ostende Radio" modernisa ses installations en utilisant la BLU.

Depuis les années 70, d'autres services se sont ajoutés : le système d'appel sélectif automatique, le Telex Over Radio, téléimpression par radio, le service Navtex et le système Autolink RT.
Jusqu'en 1970, le club de football «Goldstar» de Middelkerke avait son terrain de football sur place, mais il avait été déplacé afin de libérer de la place pour trois mâts supplémentaires.
A ses heures de gloire, la station disposait des installations suivantes :
- 4 émetteurs MARCONI pour la communication radio à ondes moyennes et courtes avec les navires; 
- 2 émetteurs SAIT pour les zones maritimes belges et anglaises situées au sud et au sud-est des côtes et transmettant des messages NAVTEX; 
- 5 émetteurs MOTOROLA VHF pour les communications DSC et radiotéléphoniques à courte distance.
Chaque émetteur avait ses propres antennes qui étaient placées entre les huit mâts émetteurs, 4 de 65 m, 3 de 55 m et 1 de 35 m de hauteur.

En 1977: Ostende radio déménage le siège du RMD (Radio Maritieme Dienstverlening) à Ostende dans un nouveau bâtiment moderne de la Perronstraat, en front de mer dans le centre d'Ostende.. Tous les émetteurs sont télécommandés depuis l'immeuble de la Perronstraat : C'était la que se trouvent les opérateurs. Une infrastructure ultra-moderne avec radiotéléx, liaisons radio sur VHF, MF (ondes moyennes) et liaisons mondiales sur HF (ondes courtes) et radio / télégraphie (Morse) sur MF et HF.

En 1978, "Ostende Radio" a lancé une première mondiale : Le service de télex radio entièrement automatisé assurant le trafic entre le navire et la terre.

En1995: arrêt de la radio / télégraphie HF, c'est la fin du morse.

En 1998, la station française de Saint-Lys Radio arrête ses activités et le trafic français passe par Ostende Radio.

En 1997, la station, que la société Belgacom avait hérité de la Régie des Télégraphe et des Téléphones a été confiée à l'IBPT : L'Institut belge des services postaux et des télécommunications.

En 1998, station Scheveningen radio aux pays-bas arrête ses activités mais cela a eu peu de répercution sur Ostende Radio.

En 2001, le trafic civil étant dérisoire, les installations ont été transférées au ministère de la Défense. Les services de la défense ont continué accessoirement d'assurer le service civil mais les émetteurs étaient utilisées pour les liaisons en ondes courtes avec les appareils de transport C130 et les troupes qui étaient en opération en Afghanistan car la Défense ne souhaitait pas, pour des raisons de sécurité, utiliser exclusivement la communication par satellite pour communiquer avec les troupes à l'étranger.

2004: arrêt du service de radiotéléx.

2006: déménagement du centre opérationnel d'Ostende dans un nouveau centre à Zeebrugge dans la base navale.

2007, Il ne restait alors que 2 autres stations opérationnelles en Europe dont Monaco, propriété de Monaco Telecom qui a annoncé la fermeture de son service de communication maritime en décembre , une petite partie du trafic arrive à Ostende.

Ostende Radio utilise alors 3 émetteurs : L'onde moyenne au moyen du Marconi H1141 de 10 kW et le NAVTEX au moyen de l'émetteur SAIT CST2001 de 1 kW, tous deux à Middelkerke ainsi que l'émetteur Marconi H1140 pour les ondes courtes qui se trouve à Ruiselede / Wingene

En 2014: Récupérant du trafic des stations qui ont fermé à l'étranger, 13 opérateurs travaillent toujours dans la station côtière. Ce nombre fut réduit à 11 quelques années plus tard.

Le 18 décembre 2015: après 76 ans, la station d'envoi à Middelkerke est mise hors service.

En 2016: Ostende radio quitte la base navale de Zeebrugge pour rejoindre le Maritime Rescue and Coordination Centre (MRCC-Ostende, l'équivalent des CROSS français). La radio occupe 11 opérateurs et est le premier point de contact en cas d'incident en mer, par exemple: personnes et navires en détresse, accidents et pollution par les hydrocarbures. Elle utilise pour la transmission de messages d'urgence, émis par le MRCC, les fréquences Navtex  518 kHz ainsi que les fréquences d'urgence VHF CH9, CH16, CH67, CH70, ASN et 2182 kHz

Pendant ce temps Bernradio, propriété de Swisscom, à l'image de la Belgique, avait conservé ses installations en état de marche afin d'être réactivée en cas de guerre ou de piratage des liaisons satellites. La gestion était confiée à l'Office fédéral de l'offre économique du territoire jusqu'en mars 2016.

Ostende n'a pas échappé à la règle : en décembre 2018, la station est démantelée pour devenir une zone exclusivement naturelle. Ruiselede / Wingene est toujours en activité.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !

Autres articles pouvant vous intéresser..

Afrique
Afrique-du-Sud
Algerie
Ascension
Benin
Botswana
Burundi
Canaries
Congo-RDC
Erythree
Ethiopie
Gabon
Libye
Madagascar
Mali
Maroc
Rwanda
Sahara
Seychelles
Somalie
Soudan
Swaziland
Togo
Zambie
Amérique
Anguilla
Antigua
Argentine
Bonaire
Bresil
Canada
Costa-Rica
Cuba
Equateur
Etats-Unis
Guyane
Hawai
Honduras
Mexique
Montserrat
Venezuela
Asie
Afghanistan
Armenie
Chine
Coree-du-Nord
Coree-du-Sud
Emirats-Arabes
Georgie
Guam
Inde
Israel
Japon
Kazakhstan
Kirghizistan
Kuwait
Malaisie
Mariannes
Mongolie
Oman
Pakistan
Palestine
Philippines
Singapour
Sri-Lanka
Tadjikistan
Taiwan
Thailande
Yemen
Europe
Albanie
Allemagne
Andorre
Autriche
Belgique
Bielorussie
Bulgarie
Chypre
Danemark
Espagne
France
Grande-Bretagne
Grece
Hollande
Hongrie
Irlande
Islande
Italie
Liechtenstein
Lituanie
Luxembourg
Malte
Moldavie
Monaco
Offshore
Pologne
Portugal
Roumanie
Russie
Slovaquie
Slovenie
Suede
Suisse
Tchequie
Ukraine
Vatican
Océanie
Australie
Cook-Islands
New-Zealand
Nouvelle-Caledonie

Légendes des photos.

-
-
-
-
-
-
-

RDV sur Facebook.

Pour être informé des nouveaux articles, cliquez sur le bouton "j'aime cette page", ci-dessous.

Merci à tous !

J'ai réalisé de nombreuses photos au cours de ma carrière, d'autres m'ont été fournies par les radiodiffuseurs ou d'anciens collègues, que je remercie.
A défaut de crédit de l'auteur d'une œuvre orpheline, les droits réservés sont d'application.
J'invite les auteurs concernées à me contacter par mail: michel chez fremy.be .
De ce fait je ne peux donner autorisation de reproduction.