Histoires de radio

Autriche:
ORF: Histoire des ondes courtes autrichiennes.




Après la suppression des émissions internationales « Autriche sur ondes courtes », les émetteurs sont toujours en fonction.



Les expériences RAVAG sur ondes courtes.
Les premières expérience des ondes courtes autrichiennes ont eu lieu à partir de 1926, l'émetteur était installé à bord d'une camionnette. L'émetteur avait une puissance maximale théorique de 40 watts mais diffusait à seulement 10 watts sur 42,2 m. Cette station était avant tout destinée aux retransmissions extérieures.

Le début des émissions d'essai vers l'étranger.
Au début de 1929, un émetteur portatif de 10 watts et une antenne verticale suspendue entre deux mâts ont été érigées sur le site de l'émetteur à ondes moyennes de Rosenhügel. L'objectif de l'installation était d'explorer les possibilités de radiodiffusion à ondes courtes à l'étranger et la diffusion d'un second programme.
À la mi-avril 1929, un essai avec l'indicatif UOR 2 a été diffusé sur 6072 kHz.
Un programme musical d'une heure était diffusé tous les mardis et jeudis après le programme du déjeuner et 14 jours plus tard tous les mercredis et samedis. Les émissions en ondes courtes avaient lieu en soirée, après la fin des émissions en ondes moyennes à cause des rétroaction indésirable entre les deux émetteurs.
Au cours du premier mois, 46 rapports de réception sont arrivés.
A partir de décembre 1929, une seconde fréquence dans la bande des 25 m. était utilisée en alternance.
Au milieu des années 1930, les programmes ont été retardés parce que vous vouliez utiliser à nouveau l'émetteur à ondes courtes pour les émissions externes.
En février 1932, les émissions régulières d'ondes courtes ont été reprises.
En novembre 1937, le contrat de construction a été attribué à un émetteur de 50 kW, qui n'était plus utilisé en raison de la connexion à l'Allemagne nazie.

Un redémarrage difficile après la guerre.
Dès le 11 juin 1945, le programme de "Radio Vienna" était diffusé par deux émetteurs ondes courtes dans la bande de 49m et 31m (puissance d'émission 150 et 300 watts). Les émetteurs étaient installés sur le toit du Funkhaus. Les émetteurs servaient pour le service international mais aussi pour combler les vides du service national.
Un troisième émetteur de 400 watts pour la bande de 48 m suivit le 30 juillet 1945 et le 10 septembre 1945, une autre émetteur de la bande des 25 m fut ajoutée.
Un peu plus tard, suivi d'un cinquième émetteur avec 30 watts de puissance pour la bande 16m. Les émetteurs étaient d'anciens émetteurs ondes courtes destinés à être installés sur les sous-marins allemands.
Après des années d'exploitation depuis le toit du Funkhaus, les émetteurs à ondes courtes se sont finalement déplacés vers le Bisamberg.

L'Autriche sous l'occupation.
Dans cette période d'après guerre, l'Autriche était divisée en quatre zones d'occupation et les installations avaient en grande partie été détruites.
Les radiodiffuseurs des puissances occupantes occidentales utilisaient des émetteurs à ondes courtes, qui ont généralement une puissance très faible. Le seul l'émetteur puissant était celui de la zone américaine à Salzbourg qui avait une puissance de 10 kW et qui fonctionnait dans la bande de 31m sous l'indicatif américain de KZCA.

Le lancement du centre émetteur de Moosbrun.
À la fin des années 1950, une superficie d'environ 80 hectares a été achetée à Moosbrunn, à environ 25 km au sud de Vienne, pour la construction d'un système de transmission à ondes courtes qui devaient contenir au total onze antennes et sept émetteurs.
Les premiers émetteurs qui sont arrivés à Moosbrunn étaient les 5 vieux petits émetteurs qui avaient été installés à la Funhaus en 1945 et ensuite à Bisamberg. Ils étaient installés dans un bâtiment de fortune et ont commencé à diffuser pour la Noël 1959.
Un émetteur de 100 kW nouvellement commandé entre en service le 4 septembre 1960, mais sa puissance est limitée à 50 kW, car l'alimentation électrique locale n'a pas été conçue pour cela.
A partir de 1961, il y avait aussi des antennes directionnelles rhombiques vers l'étranger dans cinq directions.

Enfin un bâtiment définitif !
Ce n'est qu'a l'automne 1964 que la construction d'un bâtiment émetteur permanent a été construit, il pouvait abriter jusqu’à 10 émetteurs.
Les deux premiers émetteurs de 100 kW ont été mis en service le 1er mai 1966.
L'émetteur de 50 kW qui était installé dans le bâtiment provisoire, a été transféré dans le nouveau bâtiment l'année suivante et a été transformer afin de retrouver se puissance initiale de 100 kW. Il a repris le service en Mars 1967.
Au début 1969, un quatrième transmetteur de 100 kW a été mis en service. C'était à l'époque le premier émetteur semi-automatique au monde.
En mai 1970, la première commande de programme électronique au monde, qui contrôle tous les émetteurs et l'ensemble de l'opération, a été installée.
Les quatre émetteurs de 100 kW étaient du type Telefunken SV2375.
En 1983, un émetteur de 300 kw fabriqué par AEG a été installé et en 1984, l'émetteur de 10 kw qui diffusait le premier programme depuis Aldrans avec 10 kw a été transféré à Moobrunn

L'échange de temps d'antenne
En 1989, Radio Austria International a rejoint la tendance de préférer l'échange de temps d'antenne plutôt que de mettre en place plus d'émetteurs.
Le premier accord d'échanges a été signé avec Radio Canada International.

Modernisation et désengagement.
La station de Moosbrunn a été modernisée en septembre 2000 : Deux émetteurs Thomcast de 100 kW ont été installés, remplaçant deux émetteurs des années 60. Au même moment, on parle de désengagement du Gouvernement.
Déjà en 2001, le gouvernement fédéral avait abandonné une partie importante de la grille des programme mais 1er janvier 2002, Radio Austria International ne bénéficie plus du budget du gouvernement et est à charge du budget de l'ORF.
Dans la loi sur l'ORF, le législateur a donné à l'ORF la possibilité d'organiser une radio étrangère à ses propres frais, mais ce n'était pas une obligation pour les radiodiffuseurs de service public.
Des coupes significatives sont entrées en vigueur à l'automne 2002: Radio Österreich International a pu maintenir ses services linguistiques, mais a réduit de manière significative. L'offre outre-mer a été réduite à un cinquième. Les capacités libérées au centre de Moosbrunn à ondes courtes ont été commercialisées.

La fin de Radio Austria International
Le 26 mars 2003, le Conseil d'administration de l'ORF avait décidé par 22 voix contre 11 et une abstention contre l'avenir de Radio Austria International.
Il ne restera de Radio Austria International que le logo, le signal de pause et des émissions de 15 minutes en anglais et le programme Ö1 qui est retransmis avec des nouvelles en anglais et en français à 08h05 ainsi que quelques autres émissions. Cela permet d'économiser près de 4,5 millions d'euros et de supprimer plus de 20 emplois.

Création de l'Austrian Broadcasting GmbH & Co KG
Le 7 décembre 2004, le conseil d'administration de l'ORF a approuvé la division de ses activités. Les 1840 stations de radio et de télévision réparties sur 477 dépendent à partir du 1er janvier 2005 de l'Austrian Broadcasting GmbH & Co KG, organisme responsable des émetteurs et de l'exploitation et de la commercialisation du système à ondes courtes de Moosbrunn.

2010 réduction supplémentaire du temps d'antenne
L'Austrian Broadcasting Corporation continuera d'exploiter ses émetteurs à ondes courtes à Moosbrunn près de Vienne au-delà de la fin de l'année

La diffusion réduite au minimum.
Depuis le 1er janvier 2010, la fréquence européenne traditionnelle 6155 kHz ne diffuse qu'un relais des émissions de ORF Ö1.
En outre, il existe les émissions de 30 minutes pour les destinations outre-mer ont été annulées  A défaut d'une diffusion de ses programmes, l'Austrian Broadcasting GmbH & Co KG s'est spécialisée dans la diffusions en relais de clients étrangers : Une activité qui permet de préserver les émetteurs, et qui est bénéficiaire !
Légalement, pour continuer à avoir sa licence d'émission, indispensable pour diffuser, la station émettrice Moosbrunn devait être dédiée au rayonnement de l'Autriche à l'international..

La location, un secteur qui rapporte.
Pour contourner la réglementation et conserver sa licence, depuis l’arrêt des émissions internationales, un des émetteurs prend le relais de Austria 1.
Pour des raisons de facilités au niveau commercial la station a travaillé en sous-traitance avec Babcock International et Media Broadcast.
Actuellement, les clients sont : BBC, Advantist Word Radio, Radio DARC, Radio Channel 292, Bibel Voice, MV Baltic Radio, NHK, Ibra Radio Sama, Radio Joycestick et bien sur.. Radio Oesterreich International qui relaie le programme O1 !
Seuls les 2 émetteurs Thomcast de 100 kw et les émetteurs AEG de 300 kw / 500kw sont encore actifs.
Il ne reste qu'une antenne losange, une antenne rideau, une antenne log-periodique rotative, l'antenne omnidirectionnelle et l’impressionnante antenne rideau rotative qui avait été construite en 2006: Les deux mâts d’environ 70 m sont situés sur un pont d’une longueur de 80 m.

Vous avez aimé cet article ? Partagez-le avec vos amis !

Autres articles pouvant vous intéresser..

Afrique
Afrique-du-Sud
Algerie
Ascension
Benin
Botswana
Burundi
Canaries
Congo-RDC
Erythree
Ethiopie
Gabon
Libye
Madagascar
Mali
Maroc
Rwanda
Sahara
Seychelles
Somalie
Soudan
Swaziland
Togo
Zambie
Amérique
Anguilla
Antigua
Argentine
Bonaire
Bresil
Canada
Costa-Rica
Cuba
Equateur
Etats-Unis
Guyane
Hawai
Honduras
Mexique
Montserrat
Venezuela
Asie
Afghanistan
Armenie
Chine
Coree-du-Nord
Coree-du-Sud
Emirats-Arabes
Georgie
Guam
Inde
Israel
Japon
Kazakhstan
Kirghizistan
Kuwait
Malaisie
Mariannes
Mongolie
Oman
Pakistan
Palestine
Philippines
Singapour
Sri-Lanka
Tadjikistan
Taiwan
Thailande
Yemen
Europe
Albanie
Allemagne
Andorre
Autriche
Belgique
Bielorussie
Bulgarie
Chypre
Danemark
Espagne
France
Grande-Bretagne
Grece
Hollande
Hongrie
Irlande
Islande
Italie
Liechtenstein
Lituanie
Luxembourg
Malte
Moldavie
Monaco
Offshore
Pologne
Portugal
Roumanie
Russie
Slovaquie
Slovenie
Suede
Suisse
Tchequie
Ukraine
Vatican
Océanie
Australie
Cook-Islands
New-Zealand
Nouvelle-Caledonie

Légendes des photos.

-
-
-
-
-
-
-
-

RDV sur Facebook.

Pour être informé des nouveaux articles, cliquez sur le bouton "j'aime cette page", ci-dessous.

Merci à tous !

J'ai réalisé de nombreuses photos au cours de ma carrière, d'autres m'ont été fournies par les radiodiffuseurs ou d'anciens collègues, que je remercie.
A défaut de crédit de l'auteur d'une œuvre orpheline, les droits réservés sont d'application.
J'invite les auteurs concernées à me contacter par mail: michel chez fremy.be .
De ce fait je ne peux donner autorisation de reproduction.